Très bon démarrage en 2020 pour Euronav

Euronav va distribuer un dividende final de 0,35 dollar par action.

Après un quatrième trimestre qui a vu ses revenus bondir de 50%, le groupe maritime Euronav surfe sur la vague en ce début 2020.

"Les fondamentaux du secteur des tankers se sont encore améliorés durant le quatrième trimestre tirant les marchés des grands pétroliers à leurs plus hauts niveaux depuis 2008".

Ce résumé du CEO d’Euronav , Hugo De Stoop, donne le ton pour les résultats du quatrième trimestre du groupe spécialisé dans le transport maritime de produits pétroliers.

Bond de 50% des revenus

Ainsi, l’issue du quatrième trimestre, les revenus ont grimpé de 50,4% à 355,2 millions de dollars, légèrement supérieurs aux attentes des analystes (348,9 millions de dollars). Au niveau du résultat net, on passe d’une situation à l’équilibre (279.000 dollars) à un bénéfice net de 160,8 millions de dollars, soit 0,75 dollar par action, presque en ligne avec les attentes du marché.

Sur l’ensemble de l’exercice, le chiffre d’affaires passe, d’une année à l’autre, de 600 millions de dollars en 2018 à 932,4 millions. Du même coup, Euronav sort du rouge, la perte de 110,1 millions faisant place à un bénéfice de 118,9 millions.

Dividende de 0,35 dollar

Les fondamentaux du secteur des tankers s’est encore amélioré durant le quatrième trimestre tirant les marchés des grands pétroliers à leurs plus hauts niveaux depuis 2008.
Hugo De Stoop
CEO d'Euronav

Le groupe maritime compte distribuer un dividende total de 0,35 dollar par action. Compte tenu du dividende intérimaire de 0,06 dollar déjà versé, le solde portera sur un montant de 0,29 dollar.

À partir du premier trimestre de cette année, Euronav rappelle qu’il va distribuer un dividende trimestriel, la politique de "return" aux actionnaires visant une distribution de 80% du bénéfice net. "Ce retour se fera, à la base, sous la forme d’un dividende en espèces et la société examinera toujours un rachat d’actions propres comme alternative si elle estime que cela crée plus de valeur pour les actionnaires", précise Euronav dans un communiqué.

Coronavirus

En ce qui concerne 2020, le groupe signale que le premier trimestre a connu un très bon départ avec des facteurs à court terme poussant les tarifs de fret à des niveaux très élevés mais temporaires. "Les fondamentaux sous-jacents robustes de l’offre et de la demande de navires apporteront un soutien pour un marché plus solide du fret sur une certaine durée", assure toutefois Euronav.

Bien que les fondamentaux restent très bons, la direction reconnaît qu’il est prématuré de mesurer l’impact de l’épidémie de coronavirus en Chine.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect