Uber se fait à nouveau virer de Londres

C'est la deuxième fois qu'Uber se voit retirer sa licence par les autorités londoniennes. ©REUTERS

La société de transport Uber a perdu pour la deuxième fois son permis d'exercer à Londres. L'autorité des transports londoniens (TfL) craint pour la sécurité des passagers. Uber compte aller en appel.

Les feux passent une nouvelle fois au rouge pour Uber à Londres. Le régulateur des transports londoniens a annoncé ce lundi ne pas renouveler la licence d'exploitation d'Uber dans la capitale britannique.

MULTIMEDIA > Uber et l'argent d'Uber

C'est la deuxième fois qu'une telle décision est prise en un peu plus de deux ans. Le régulateur des transports londoniens (TfL) a à nouveau constaté un "ensemble d'échecs" en matière de sécurité. Elle vise principalement l'application.

Craintes pour la sécurité

De quoi parle-t-on? D'une modification apportée par Uber à son application. Elle permet en effet à des chauffeurs n'ayant pas les autorisations requises de charger leur photo sur le compte d'autres conducteurs. Autrement dit, ces chauffeurs peuvent prendre des passagers en se présentant comme le chauffeur attitré. Ce qui est illégal pour la Régie des transports londoniens (TfL), qui a comptabilisé au moins 14.000 incidents de ce type.

"Il est inacceptable qu'Uber permette à des passagers d'emprunter des véhicules dont les conducteurs sont potentiellement sans licence et sans assurance", a déclaré la directrice des autorisations et réglementations à TfL, Helen Chapman.

La précédente licence d'Uber à Londres expirait ce lundi. La société californienne compte faire appel de la décision.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect