Alain Flausch (Stib) démissionne. Trop gourmand?

© Belga

Alain Flausch démissionne de son poste de directeur général de la Stib. Le CA aurait refusé de lui accorder une rémunération de près de 225.000 euros incluant une voiture de fonction...

L'administrateur général des transports en commun bruxellois (Stib), Alain Flausch, a démissionné de son poste.

En cause, les prétentions d’augmentation de salaire qu’il aurait demandées au conseil d’administration et qui n’auraient pas été acceptées par celles-ci. Il s’agit en fait d’un dossier qui dure depuis des mois. Actuellement, l’homme touche un salaire annuel d’environ 170.000 euros, mais il demanderait une augmentation de près 32 % et porter ainsi sa rémunération à près de 225.000 euros incluant une voiture de fonction.

Déjà président de l’Union internationale des transports publics (UITP), il va en devenir  le secrétaire général. Il quittera son poste de CEO de la Stib au plus tard à la fin de l'année. Selon un communiqué de la Stib, "sa succession est ouverte". Dans l’intervalle, Kris Lauwers, Deputy CEO et les 5 Senior Vice Presidents qui forment avec lui l’Executive Committee de la STIB assureront la continuité de l’activité.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés