Après avoir levé 20 millions, MobileXpense va attaquer l'étranger

©Fortino Capital

Dès vendredi, un nouveau CEO prendra les rênes. L’objectif? Accompagner la scale-up bruxelloise spécialisée dans la gestion de frais de déplacement vers une conquête de l’Europe, tout en garantissant une croissance annuelle significative.

MobileXpense s’apprête à changer de tête. Xavier Deleval, cofondateur de la scale-up bruxelloise spécialisée dans la gestion de frais de déplacement et dépenses, fera officiellement un pas de côté vendredi, au profit de Pieter Geeraerts, débauché chez le leader européen du secteur des services de paiement Worldline.

MobileXpense
  • Fondée en 2000 par Xavier Deleval et Patrick Billiet, tous deux ex-cadres de Shell.
  • Emploie 70 personnes.
  • Génère un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros, en croissance de 25% par an environ.
  • Travaille pour de grandes entreprises telles qu’UCB, Engie, ProximusNintendo ou le gouvernement hollandais.
  • levé 20 millions d’euros en décembre chez Fortino Capital, société d’investissement de Duco Sickinghe et Renaat Berckmoes, respectivement ex-CEO et ex-CFO de l’opérateur télécoms Telenet.

L’objectif? De trouver de nouveaux clients hors des marchés où l’entreprise est déjà particulièrement forte, à savoir la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne, mais aussi optimiser tout ce qui touche à la vente et au marketing, là où, avant, l’accent a longtemps été mis sur l’expérience client et le développement du produit en lui-même.

Pour ce qui est de l’homme de la première heure, il restera impliqué dans l’affaire en tant que spécialiste produit et continuera à siéger au conseil d’administration, entend-on. Quid de Patrick Billiet, l’autre partenaire des débuts de l’aventure? Il a quitté la direction opérationnelle il y a de cela deux ans déjà, mais reste actionnaire.

S’entourer pour grandir

Pourquoi un tel changement intervient-il maintenant? "On a 18 ans cette année, l’âge de la maturité", plaisante Xavier Deleval. Plus sérieusement, "le marché du SaaS (pour "software as a service", modèle commercial où un logiciel est niché dans le cloud plutôt que sur le PC de l’utilisateur, NDLR) est en plein boom, là où, quand nous avons commencé, personne ne savait même ce qu’était cette technologie".

"L’idée est de garder cette participation pour une bonne période afin d’amener l’entreprise à un autre niveau qu’aujourd’hui."
Duco Sickinghe
Fortino Capital

Et puis, il s’agissait aussi d’une bonne occasion de surfer sur l’une des étapes les plus significatives de l’histoire récente de la scale-up: l’injection de 20 millions d’euros de capital, en décembre, de la part de Fortino Capital, société d’investissement de Duco Sickinghe et Renaat Berckmoes, respectivement ex-CEO et ex-CFO de Telenet.

Jusque-là, les développements avaient toujours été autofinancés. Ce qui a changé? En fait, "l’idée, ici, n’était pas tant de lever des fonds, que de s’entourer afin d’être conseillé sur comment les dépenser", souligne Xavier Deleval. C’est que "l’entreprise est à point de basculement", ajoute le CEO en devenir, Pieter Geeraerts. "Il va falloir faire évoluer l’organisation pour continuer à croître au même rythme qu’il y a quelques années, ce qui est plus difficile, plus les revenus sont importants."

18 ans d’existence

Née en 2000 de l’idée de deux ex-cadres de Shell d’innover dans les cartes de carburant à destination des employés mobiles, force est de constater que MobileXpense a bien grandi depuis ses débuts. La scale-up enregistre désormais autour des 10 millions d’euros de chiffre d’affaires, en croissance annuelle de près de 25%, pour 70 employés.

Grâce à son logiciel de gestion de frais de déplacement et dépenses, elle a attiré au fil du temps les regards des grands de ce monde, particulièrement concernés par ces questions pour leurs équipes. Elle travaille aujourd’hui pour des clients bien connus tels que Proximus, UCB, Nintendo, Engie ou l’exécutif hollandais.

Mais aussi celui de Fortino Capital qui y a vu un réel potentiel pour son nouveau fonds de 200 millions, dévoilé fin 2017, qui entend accompagner les scale-ups de demain. "En étudiant de nouveaux marchés, nous sommes tombés sur celui des travel expenses où nous avons découvert MobileXpense. Nous y avons vu une réelle opportunité de passer à la vitesse supérieure", explique Matthias Vandepitte, associé chez Fortino Capital. Quel retour attend la société? "Que l’entreprise continue à croître au rythme évoqué. En tout cas, nous souhaitons garder cette participation pour une bonne période, la priorité étant de l’amener à un autre niveau. Après, nous verrons", conclut Duco Sickinghe, patron de Fortino.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés