Belgorail en pleine expansion acquiert un concurrent hollandais

Depuis plusieurs années, une concentration de l'activité de certification ferroviaire s'opère en Europe. ©belga

Le certificateur ferroviaire Belgorail se renforce aux Pays-Bas et en Allemagne et s'attaque au marché scandinave avec le rachat du hollandais HHC/DRS.

L'expertise belge dans la certification ferroviaire vient d'opérer un gros mouvement d'expansion. Belgorail, filiale du Français Certifer depuis 2017, annonce en effet l'acquisition de la société hollandaise HHC/DRS. Un deal qui va faire grandir Belgorail, actuellement aux 10 millions d'euros de chiffres d'affaires, de près de 50%.

De la sorte, Belgorail étend fortement ses activités aux Pays-Bas, se renforce en Allemagne et permet également à Certifer de faire son entrée sur le marché scandinave. Belgorail prend donc de l'importance au sein de la galaxie Certifer, un groupe actif dans de nombreux pays européens, mais aussi en Australie, en Algérie et en Turquie par exemple. Après le deal, le groupe Certifer dépasse également en taille ses concurrents allemands sur le marché européen.

+50%
Le chiffre d'affaires de Belgorail est de 10 millions d'euros, avec l'acquisition du jour, il devrait progresser de 40 à 50%.

"Dans tous les projets en matériel roulant, nous avons des interactions avec les pays limitrophes. Cela nous donne une position significative au sein de Certifer et par effet indirect, cela développe de l’activité à Bruxelles", détaille Jean-Marc Dupas, le patron de Belgorail.

Depuis que Belgorail a été repris par Certifer, elle a engagé 13 ingénieurs et emploie 35 personnes. Elle s'est également lancée en Espagne où l'activité emploie une douzaine d'autres personnes. Le chiffre d'affaires de Belgorail est passé en trois ans de 6 à 10 millions d'euros.

Harmonisation européenne

Depuis plusieurs années une concentration de l'activité de certification ferroviaire s'opère en Europe. Elle est somme toute logique dans la mesure où les standards sont harmonisés au niveau européen.

"L'acquisition nous donne également une compétence très pointue dans les engins de travaux ferroviaires et des engins de chantier complexes."
Jean-Marc Dupas
CEO de Belgorail

"L'acquisition de HHC/DRS nous donne non seulement un bon positionnement géographique, mais via cette acquisition nous aurons également une compétence très pointue dans les engins de travaux ferroviaires et des engins de chantier complexes comme des engins rail-routes", dit Jean-Marc Dupas. Une compétence de certification que Certifer n'avait pas en magasin et qui était demandée par certains clients. Ces nouvelles compétences pourront donc être développées sur les différents marchés.

Accéder aux marchés

Avec cette acquisition, Belgorail achète également, en plus du savoir-faire des équipes techniques, un accès facilité aux différents marchés. En tant qu'organe indépendant, "nous sommes audités et accrédités. On doit démontrer que l’on a les compétences et les mécanismes d’impartialité. En plus des reconnaissances européennes, il y a des compléments pour avoir des reconnaissances nationales", explique Jean-Marc Dupas.

Le fait pour Belgorail d'être au sein de Certifer lui permet un échange d'expertise intéressant. En France, Certifer travaille notamment à la certification de transports urbains, voire même à des projets de transports autonomes comme le métro de Lille. Autant de projets intéressants pour la mobilité de demain.

Le plus sympa d'entre eux est peut-être le projet d'Hyperloop de Virgin aux États-Unis auquel Certifer participe. En tant que membre du CA de Certifer, Jean-Marc Dupas n'en rate pas une miette.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés