Brussels Airlines arrête sa liaison avec l'Inde

©REUTERS

La compagnie aérienne n'est pas satisfaite du rendement de sa ligne directe Bruxelles-Mumbai. A l'inverse, Brussels Airlines renforce son offre sur le continent africain.

L'Inde et Brussels Airlines, c'est terminé. La ligne Bruxelles-Mumbai ne sera plus desservie de manière directe depuis l'aéroport national à partir du 6 janvier prochain. Le motif est simple: la liaison aux 5 vols hebdomadaires n'atteint pas les résultats escomptés.

Pari raté

Voilà qui met un terme à la courte aventure lancée en mars 2017. Les passagers désireux de rejoindre la plus grande ville indienne depuis Bruxelles devront à présent passer par Francfort, Munich ou Zurich. Une manière pour la compagnie de rationaliser son partenariat privilégié avec la maison-mère Lufthansa et la compagnie-sœur Swiss.  

L'Inde fait pourtant office de destination incontournable pour les grands noms du secteur passant par Bruxelles. Avec plus de 50.000 passagers potentiels par an, le choix de relier Mumbai, le poumon économique de l'Inde, était considéré comme un pari risqué pour la compagnie belge au vu de sa méconnaissance du marché asiatique. Brussels Airlines avait repris l'espace laissé libre par les Indiens de Jet Airways, qui avaient déménagé leur liaison depuis Zaventem vers Schiphol un an plus tôt. Mais, la rentabilité n'a pas été au rendez-vous.

Arrivée aux commandes de Brussels Airlines en février dernier, Christina Foerster, imprime avec cette décision encore plus la marque Eurowings à la compagnie aérienne basée à Zaventem et place ses pions pour en faire le leader paneuropéen espéré.

> L'interview de Christina Foerster: "Brussels Airlines vivait dans sa petite bulle"

Plus d'Europe et plus d'Afrique

Sur le réseau court-courrier, Brussels Airlines ajoute deux nouvelles destinations. Dès le mois prochain, Kiev sera desservie depuis Bruxelles 4 fois par semaine et, à partir du mois de février, la ville polonaise de Wroclaw sera reliée à notre capitale trois fois par semaine.

Brussels Airlines promet aussi de revoir à la hausse ses fréquences de vol pour des destinations existantes, notamment Alicante, Bordeaux, Genève ou encore Lisbonne et Malaga. 

Enfin, le continent africain, niche où la compagnie jouit d'une grande crédibilité, verra également la fréquence de deux destinations renforcée. A savoir l'aéroport de Banjul en Gambie et celui de Dakar où 3 des 7 vols hebdomadaires deviennent des liaisons directes.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect