1. Entreprises
  2. Transport

Chaos à Bruxelles et déception des chauffeurs de taxi

Les chauffeurs de taxis ont manifesté mercredi à Bruxelles contre le service de covoiturage Uber. Tunnels fermés, barrages filtrants, lignes STIB déviées, les déplacements à Bruxelles ont été compliqués. Les chauffeurs ont été déçus des négociations avec Marianne Thyssen et Johan Van Overtveldt.
  • Fin de notre suivi de la manifestation des chauffeurs de taxi

    C'est ici que se referme notre suivi en direct de la manifestation anti-Uber. Merci de nous avoir suivis et très bonne soirée.

  • Le point sur la situation à 20h00

    • Des chauffeurs de taxis belges et des pays limitrophes ont manifesté ce mercredi contre la concurrence du service Uber.

    • De nombreux embarras de circulation ont tourmenté le trafic, encore ce soir la situation est compliquée, mais les derniers blocages ont été suspendus et le trafic se fluidifie progressivement.

    • L'aéroport de Zaventem est de nouveau accessible après avoir été bloqué de 7h à 11h ce matin. Pas de retard, ni d'annulation n'ont été enregistrés, mais des dizaines de passagers ont manqué leur avion.

    • Le secteur des taxis a annoncé une mobilisation de 1.200 taxis alors que la police n'a dénombré que 400 véhicules.

    • Une délégation de chauffeurs de taxi a été reçue par la commissaire européenne Marianne Thyssen ainsi que par le ministre des Finances Johan Van Overtveldt. Les taximans ont été déçus par ces négociations. Une dernière réunion a eu lieu avec Bart Tommeleinsecrétaire d'Etat en charge de la Lutte contre la Fraude sociale, en fin de journée.

    Des contrôles doivent être mis en oeuvre pour que les chauffeurs Uber se mettent en ordre en tant qu'indépendants.

    Une réunion pour rédiger un accord-protocole sera organisée le 5 octobre avec les partenaires sociaux, Bart Tommelein, le ministre des Indépendants Willy Borsus et le ministre des Finances chargé de la Lutte contre la fraude fiscale Johan Van Overtveldt

     


     

  • Accueil mitigé des avancées obtenues

    Pour Sandra Langenus, permanente du syndicat UBT-FGTB, les décisions annoncées ont été accueillies de façon mitigée par les chauffeurs de taxi à l'issue de la réunion avec le secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude sociale Bart Tommelein. Il est notamment prévu que des contrôles soient mis en oeuvre pour que les chauffeurs du service de covoiturage Uber se mettent en ordre en tant qu'indépendants.

    "Cela ne va pas aussi loin que ce que l'on voulait, mais ces démarches vont dans le bon sens. La plupart des chauffeurs sont d'accord, mais une partie exige l'arrêt total d'Uber. Les délégation étrangères sont assez remontées, mais les taxis ont libéré le rond-point Schuman."
    Sandra Langenus

    Une réunion pour rédiger un accord-protocole sera organisée le 5 octobre avec les partenaires sociaux, Bart Tommelein, le ministre des Indépendants Willy Borsus et le ministre des Finances chargé de la Lutte contre la fraude fiscale Johan Van Overtveldt.

      

  • Un chauffeur de taxi français blessé dans la libération de la rue Belliard

    La circulation a été rétablie rue Belliard, selon Ilse Van de Keere, la porte-parole de la police de Bruxelles capitale-Ixelles. Pendant la libération de cette voie, un chauffeur de taxi français a été blessé à la suite d'une altercation avec les forces de l'ordre. Une ambulance a été appelée sur place. Son état n'a pas nécessité d'être hospitalisé.

    Les derniers taxis qui attendent l'issue de la rencontre avec le secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude sociale Bart Tommelein, 90 selon la police, ont été emmenés autour du rond-point Schuman et avenue d'Auderghem.

    Le reste de la circulation en ville est rétablie.


     

  • Quelles routes faut-il éviter?

    La manifestation des taxis est terminée, mais il y a encore de gros problèmes dans le trafic bruxellois. Si vous devez reprendre la voiture, voici une mise à jour des conditions de circulation.

    • Le trafic au rond-point Schuman est au pas

    • Ralentissements du tunnel Montgomery au tunnel Georges-Henri (direction Meiser)

    • Fermeture du tunnel Reyers-Centre (direction centre)

    • Files dans les tunnels Léopold II, Madou et Arts-Loi (direction Midi)

    • Circulation difficile dans les tunnels Tervueren, Cinquantenaire et Loi (direction centre)

    • Circulation difficile dans les tunnels Porte de Hal et Louise (direction Basilique)

    • Ralentissement sur le Ring intérieur et extérieur entre Ruisbroek et Viaduc de Pede

    • La petite ceinture est réouverte à la circulation, mais des ralentissements sont possibles

    • Ralentissements aussi possible sur la Rue Belliard

  • Les taxis déçus par les négociations

    Une délégation de chauffeurs de taxi a rencontré la commissaire européenne Marianne Thyssen et le ministre des Finances Johan Van Overtveldt. Les manifestants se sont dits insatisfaits par le contenu des négociations. Ils ont refusé de débloquer la circulation. 

    "Ce sont toujours les mêmes promesses et cela fait un an et demi que ça dure. En attendant, les chauffeurs Uber travaillent toujours."
    Khalid Ed-Denguir
    Président de la Fédération belge des Taxis

    "Le gouvernement nous promet de faire des contrôles du système Uber au niveau national", rapporte Khalid Ed-Denguir, président de la Fédération belge des Taxis (FeBeT). "Il dit attendre des nouvelles des Pays-Bas, avec lesquels il collabore sur ce dossier. Il promet que des réunions avec le secteur des taxis seront organisées prochainement. Mais, ce sont toujours les mêmes promesses et cela fait un an et demi que ça dure. En attendant, les chauffeurs Uber travaillent toujours et la stratégie d'Uber est justement de gagner du temps pour rallier l'opinion publique".

    Il ajoute, par rapport à la réunion tenue plus tôt au cabinet de la commissaire européenne à l'Emploi, aux affaires sociales et à la mobilité Marianne Thyssen, qu'"il nous a été promis que des études seront menées, en collaboration avec les partenaires sociaux, sur le système Uber par rapport au modèle social européen. Les manifestants jugent aussi ces promesses peu concrètes".

    ©© HARRY PROUDLOVE/Demotix/Corbis

  • Une table-ronde et une enquête fiscale

    Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA), compétent en matière de Lutte contre la fraude fiscale, a reçu dans l'après-midi une délégation des chauffeurs de taxis qui ont manifesté dans les rues de Bruxelles contre l'arrivée d'Uber. 

    → Une table-ronde sera organisée avec le secteur en octobre. On y abordera aspects fiscaux et sociaux du dossier.

    Le ministre a souligné que des discussions étaient en cours à différents niveaux de pouvoir tant avec le secteur des taxis qu'avec Uber pour arriver à trouver une solution aux préoccupations des deux parties et pour tendre à un climat favorable aux entreprises.

    L'enquête fiscale sur Uber en cours

    En ce qui concerne Uber, M. Van Overtveldt a souligné que l'enquête fiscale se poursuivrait et que l'on tendait à ce que les instances de contrôle puissent disposer d'autant de moyens de contrôle possible de sorte qu'Uber puisse entreprendre à court terme les démarches nécessaires pour satisfaire aux obligations fiscales.

    → Une rencontre était encore prévue au cabinet de Bart Tommelein (Open Vld), secrétaire d'Etat en charge de la Lutte contre la Fraude sociale, en fin d'après-midi. 

  • Débordements près de la gare du Midi

    Trek& duwwerk, banden in brand, ambulances die geblokkeerd w of omgeleid, BW @StadBrussel die blust #TaxiStrike #fail pic.twitter.com/cJT504hGdP— Tommy Anthonissen (@TAnthonissen) 16 Septembre 2015

  • Tunnel Trône et carrefour Arts/Loi - bd du Régent réouverts à la #circulation en surface #TaxiStrike #Bruxelles #manifestation #taxis— ZPZ PolBru (@zpz_polbru) 16 Septembre 2015

    #TunnelBru, réouverture des tunnels Porte de Hal et Louise direction Basilique. La circulation reste très difficile #manifestation #taxis— Mobiris FR (@MobirisFr) 16 Septembre 2015

    #TunnelBru,réouverture des tunnels Tervueren, Cinquantenaire, Loi direction Centre.La circulation reste très difficile.#manifestation #taxis— Mobiris FR (@MobirisFr) 16 Septembre 2015

  • La manif en images

    ©BELGA
    ©BELGA
    ©BELGA
    ©REUTERS
    ©REUTERS
    ©EPA
    ©BELGA

  • "Plusieurs de mes connaissances roulent pour Uber, dont un sous le nom d'un ami car il n'a pas de permis de travail. Cela montre qu'Uber ne vérifie pas suffisamment l'identité de ses chauffeurs (...). Aucun de ceux que je connais ne s'est déclaré en tant qu'indépendant. Mais, s'ils devaient se déclarer, ce ne serait plus viable financièrement pour eux."
    Hochimin Khalil
    Chauffeur de taxi à Bruxelles

  • Deux réunions

    Une délégation de chauffeurs a été reçue au cabinet de Marianne Thyssen, la commissaire européenne pour l'Emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs. Il en est ressorti qu'une étude devrait être faite dans les 28 Etats membres en concertation avec les partenaires sociaux.

    Une rencontre était prévue ensuite, à 13H15, avec les représentants du Premier ministre Charles Michel, du ministre des Finances Johan Van Overtveldt et du secrétaire d'Etat en charge de la Lutte contre la fraude sociale Bart Tommelein.

  • Quelques incidents

    Ilse Van de Keere, porte-parole de la police de Bruxelles capitale-Ixelles, a signalé une altercation entre une trentaine de chauffeurs de taxis et des policiers vers 13H25, sur le parcours de la manifestation. Les taximen, majoritairement français, refusaient de libérer la petite ceinture entre Arts-Loi et la rue Belliard. La situation s'est depuis lors apaisée. Ils sont encerclés par la police. Il n'y a pas eu d'interpellation. 

    Quelques œufs ont par ailleurs été lancés pendant le cortège sur les taxis qui travaillaient normalement. La vitre arrière d'un taxi en service a également été brisée porte de Schaerbeek. Une partie des taxis stationnés à cet endroit se sont rendus à pied vers la rue Neuve, sans suite.

    La tension continue pic.twitter.com/FaThkZfKoF— Chabal Justine (@justine_chabal) 16 Septembre 2015

    Alors que l'organisation attendait 1.000 taxis, ils n'était qu'environ 400 taxis à être liés à la manifestation, dont 250 véhicules dans le cortège lui-même, a estimé Ilse Van de Keere. Une cinquantaine de taxis ont protesté à l'aéroport de Zaventem et une centaine à la Gare du Midi, où des pneus ont été brûlés.

    Différents endroits de la ville ont été bloqués, comme le boulevard d'Anvers entre 10H30 et 10H45 ou plus tard dans la matinée la place Meiser. Un groupe de taxis a allumé un fumigène pour marquer son arrivée à proximité du rond-point Schuman.

  • Le vrai du faux sur Uber

  • A Londres aussi

    Des milliers de chauffeurs de taxis manifestent également à Londres devant l'hôtel de ville ce mercredi.

    Même motif de grief: Uber.

    If the taxi drivers could give it a rest now some of us are trying to work #londonbridge #TaxiStrike pic.twitter.com/jxK331NoFk— Rachel Gibbs (@Shazzy_410) 16 Septembre 2015

  • Tête du cortège av Auderghem > Schuman #TaxiStrike #uber #trafic #Bruxelles— ZPZ PolBru (@zpz_polbru) September 16, 2015

  • Plusieurs tunnels toujours fermés

    La circulation est toujours très compliquée à Bruxelles en raison de la manifestation des chauffeurs de taxi contre le service Uber qu'ils considèrent comme de la concurrence déloyale.

    ©BELGA

    Plusieurs tunnels sont fermés dans la capitale: Reyers-centre, Tervuren, Cinquantenaire, Loi, direction centre. Ainsi que les tunnels Louise et Madou direction Basilique. 

    Les tunnels Botanique et Rogier direction Midi et le tunnel Trîone direction Basilique ont quant à eux rouvert en fin de matinée.

    Des perturbations se font aussi ressentir du côté de la STIB. Les trams ne circulaient pas entre Louise et Botanique, mais le problème a été résolu après midi.

  • Tête du cortège rue Belliard - Chaussée d'Etterbeek #TaxiStrike #uber #trafic #Bruxelles— ZPZ PolBru (@zpz_polbru) 16 Septembre 2015

  • [UPDATE] rétabli - hersteld #stib #mivb https://t.co/WhBRSTcuRZ— STIB-MIVB (@STIBMIVB) 16 Septembre 2015

  • Pneus en feu au niveau du carrefour Merode Blvd du Midi. #TaxiStrike #taxi #manif #bruxelles pic.twitter.com/x8mcYevclB— Koen BERT (@koenbert) 16 Septembre 2015

  • L'état de la circulation

    La Porte de Namur a été rouverte à la circulation après des embarras de circulation liés à la manifestation des taxis à Bruxelles. Idem pour le carrefour Albert II - Jacqmain où le cortège avait démarré.

    Les tunnels Louise, Trône et Madou ont été fermés direction Basilique. Les tunnels Botanique et Rogier ont rouvert en fin de matinée.

    La police nous informe que la tête du cortège se situe maintenant à hauteur de la rue Belliard.

  • L'accès à l'aéroport de Zaventem a été réouvert à la circulation.

    Access road A201 to the airport is now accessible.— Brussels Airport (@BrusselsAirport) 16 Septembre 2015

    "Plusieurs personnes ont raté leur avion mais il n'y a eu ni retard ni annulation de vols à cause de la manifestation", précise Florence Muls, porte-parole de Brussels Airport. "Il avait été dit que cette action pourrait entraîner des embarras de circulation, les gens sont donc arrivés bien à temps à l'aéroport", explique-t-elle, ajoutant que tout avait été mis en oeuvre avec la police fédérale pour acheminer les voyageurs vers l'aéroport.

  • Rendez-vous avec Johan Van Overtveldt

    Une délégation de chauffeurs de taxi seront invités au cabinet du ministre des Finances, Johan Van Overtveldt à 13h.

    ©Photo News

  • Coup de gueule d'Alexander De Croo

    Le vice-Premier ministre Alexander De Croo ne soutient pas la manifestation des chauffeurs de taxi à Bruxelles. Il estime que le secteur a des progrès à faire.

    Improve customer experience. Invest in technology. Innovate the business. All things the taxi sector could do instead of strike. #TaxiStrike— Alexander De Croo (@alexanderdecroo) 16 Septembre 2015

  • "Interdire le progrès, ça laisse perplexe!"

    Le patron d'Uber Europe ne voit pas en quoi son service constitue une concurrence déloyale. Son interview ici:

     

  • L'accès à l'aéroport compliqué

    Un barrage filtrant a été installé à l'aéroport de Zaventem. La police conseille de prendre le train. Si vous prenez toutefois la voiture, Brussels Airport propose de prendre la sortie 12 (Brucargo) sur la E19 et de suivre les panneaux "Cargo" ainsi que les instructions de la police fédérale.

    L'accès à l'aéroport de #Zaventem bloqué #TaxiStrike Nous conseillons de prendre le train #BrusselsAirport #STIBMIVB #NMBS #SNCB— ZPZ PolBru (@zpz_polbru) 16 Septembre 2015

  • Les taxis se dirigent vers Schuman

    Les taxis rassemblés depuis 08H00 à la gare du Nord pour manifester leur opposition au service de covoiturage Uber ont quitté le boulevard du Roi Albert II vers 09H30 pour se diriger vers la petite ceinture de Bruxelles et rejoindre ensuite le rond-point Schuman, via la rue Belliard, a constaté l'Agence Belga sur place.

    Le cortège est en route direction Schuman #uber #taxis Toute les tunnels du centre sont fermés pic.twitter.com/JXDBMqzyNh— Raphael Meulders (@raphmeu) September 16, 2015

  • Tunnel Porte de hal direction Louise femé #TaxiStrike #manifestation des #taxis #trafic #Bruxelles— ZPZ PolBru (@zpz_polbru) September 16, 2015

  • Le cortège a démarré

    Tête du cortège bd Pachéco #TaxiStrike #manifestation des #taxis #trafic #Bruxelles https://t.co/d7iWr7nCFc— ZPZ PolBru (@zpz_polbru) September 16, 2015

  • Le secteur des taxis avait annoncé la venue d'un millier de véhicules, en provenance de Belgique et de pays européens. Mais tous n'étaient pas encore arrivés lorsque les premières voitures sont parties. "Les chauffeurs qui ont participé à des blocages à divers endroits de Bruxelles doivent rejoindre le cortège en route", a précisé l'un des chauffeurs prenant part à la manifestation.

    Selon les autorités près de 300 taxis se sont rassemblés à la Gare du Nord— Chabal Justine (@justine_chabal) September 16, 2015

  • Le cortège va bientôt démarrer

    Une centaine de taxis sont déjà rassemblés à la gare du nord, lieu de départ de la manifestation contre le service de covoiturage Uber. Le boulevard Albert II a été fermé à la circulation. Le cortège doit partir à 10H00 pour rejoindre le rond-point Schuman, devant les institutions européennes. Le secteur des taxis attend un millier de voitures.

    ©BELGA

  • Embarras de #circulation bd du Midi - av de la Porte de Hal vers le tunnel Porte de Hal suite à la #manifestation des #taxis #TaxiStrike— ZPZ PolBru (@zpz_polbru) September 16, 2015

    ©BELGA

  • Rebondissement: les pneus crevés du boss d'Uber ne seraient pas dûs aux taximen...

    @michelhenrion une erreur du chauffeur est à l'origine de l'incident. Pas de vandalisme en vue!— Mertens Barbara (@MertensB) September 16, 2015

  • #stibT4 Pas de circulation entre #Héros et #Stalle Incident technique Bus navettes prévus Durée estimée: 30 min— STIB-MIVB (@STIBMIVB) September 16, 2015

  • Embarras de circulation bd de Triomphe - Jules Cockx - Albert II suite à la #manifestation de #taxis à #Bruxelles #TaxiStrike #trafic— ZPZ PolBru (@zpz_polbru) September 16, 2015

  • Les pneus du patron d'Uber crevés pendant son interview par @Le_Bux (BelRTL) #taxis— michel henrion (@michelhenrion) September 16, 2015

  • #maniftaxis #taxibetoging Gare du Nord Noordstation Bus 47 57 Limités à Willebroek Beperkt tot Willebroek #STIB #MIVB— STIB-MIVB (@STIBMIVB) September 16, 2015

  • Où est-ce que ça coince déjà?

    Des perturbations de la circulation ont été constatées mercredi matin entre 07H30 et 08H00 à hauteur de la station de métro Delta, du boulevard Industriel, du côté de la gare du midi et à l'avenue Charles Quint en vue de la manifestation des chauffeurs de taxis, a indiqué Constantin Tsatsakis, vice-président de la FeBeT (Fédération belge des Taxis).

    ©Dieter Telemans

    Des premiers taxis sont arrivés gare du nord, lieu de départ de la manifestation contre le service de covoiturage Uber. .

  • Un barrage filtrant a été mis en place à Delta. Des taxis bloquent l'une des voies de circulation. La route vers Zaventem est également bloquée, les voyageurs doivent se rendre à l'aéroport à pied.

     

    @BelRTL @ladh Entrée dans Bruxelles complique par DELTA jusque 07:40 Hrs. Taxis bloquent une bande de circulation pic.twitter.com/ww5HCgikCf— Shadow3105 (@Shadow3105) September 16, 2015

  • Mark MacGann (Uber Europe): "C'est avec les socialistes francophones que nous avons le plus de problèmes". @BelRTL @Uber— Martin Buxant (@Le_Bux) September 16, 2015

  • Majoritairement indépendants, les chauffeurs Uber?

    D'après la CSC Transcom, l'affirmation du secrétaire d'Etat en charge de la Lutte contre la fraude sociale, Bart Tommelein, selon lequel 84% des chauffeurs de taxis en Belgique sont des indépendants est "assez incroyable et inexacte".

    Selon la CSC Transcom, à Bruxelles, la direction des taxis (qui assure la gestion administrative et la supervision des taxis et des véhicules de location avec chauffeur) signale que dans la Région-capitale, 920 chauffeurs de taxis sont indépendants et 1.435 salariés. "Cela signifie que le pourcentage des chauffeurs de taxis bruxellois indépendants est de 39% au lieu du 84% annoncé par Tommelein", en déduit le syndicat.

    "Nous ne sommes donc certainement pas d'accord avec la vision de Tommelein. Les chauffeurs d'Uber ne sont pas du tout des indépendants. Ils dépendent des ordres d'Uber. Ainsi, aux Etats-Unis, le département de l'emploi en Californie vient de se prononcer sur le statut d'un ancien chauffeur d'Uber en jugeant que celui-ci n'était pas un travailleur indépendant mais bel et bien un employé... Ces chauffeurs ne peuvent par exemple plus travailler pour eux s'ils font trop peu d'heures de travail ou si les critiques des utilisateurs sont trop négatives. En agissant ainsi, ces chauffeurs sont de facto leurs employés".

  • Uber or not Uber? Le big boss Europe de la société, Mark MacGann, est à #7h50 sur @BelRTL #Mobilité #Taxis pic.twitter.com/XpfJtwPc39— Martin Buxant (@Le_Bux) September 16, 2015

  • Quid des transports en commun?

    La Stib annonce que les lignes de surface 12, 14, 21, 22, 27, 29, 34, 36, 38, 47, 54, 57, 58, 63, 65, 66, 79, 80, 92, 93 et 95 risquent d'être impactées entre 09h00 et 15h00. Elle préconise d'utiliser de préférence le métro, qui circulera quant à lui normalement.

  • Notre LIVE est reparti!

    Bonjour à tous en ce mercredi bien pluvieux. Pour rappel, on annonce une journée noire en terme de circulation à Bruxelles. En cause, la manifestation des taxis.  Suivez-nous en LIVE toute la journée, histoire de faire les bons choix en terme d'itinéraire...

  • Mise en garde de Brussels Airport

    European taxi drivers demonstration in Brussels 16 September: leave well ahead of your departure time or take the train to the airport.— Brussels Airport (@BrusselsAirport) September 15, 2015

  • La STIB aussi sera perturbée

    @claudedd Les lignes qui passeront sur le parcours de la manif seront perturbées, plus d'infos demain en direct ! ^ae— STIB-MIVB (@STIBMIVB) 15 Septembre 2015

  • 1.000 taxis attendus dans les rues de Bruxelles

    La guerre entre taxis professionnels et Uber persiste. Mercredi, environ 1.000 chauffeurs de taxi vont manifester à Bruxelles pour dénoncer la concurrence d'Uber. Après avoir demandé à plusieurs reprises aux autorités l'arrêt d'Uber, Pierre Steenberghen, porte-parole du front commun, estime qu'il est temps de passer à l'action: "le gouvernement fédéral doit sortir de sa tour d'ivoire". 

    • Circulation difficile dans la capitale

    ©BELGA

    Le rassemblement des taxis est prévu à 8h à la gare du nord. La manifestation commencera à 9h30 pour se terminer vers midi au rond-point Schuman. "Mais si les politiques continuent à faire l'autruche, on pourrait rester jusqu'au lendemain", déclare Philippe Lescot, secrétaire permanent de la CSC Transcom. Des blocages symboliques de la circulation sont également prévus, notamment de plusieurs carrefours symboliques.

    Évitez donc la voiture ce mercredi dans Bruxelles, en particulier sur la petite ceinture et dans le quartier européen.

    Le parcours de la manifestation influencera également la circulation de plusieurs lignes de bus et de trams de la STIB. D'après Cindy Arents, porte-parole de la STIB interrogée par La Libre Belgique, 19 lignes de bus pourraient être déviées et 2 lignes de trams (le 92 et le 93) pourraient être touchées.

    Le parcours de la manifestation de mercredi:

    Des délégations venant de plusieurs villes de France, d'Espagne, du Portugal, ou d'Allemagne vont venir appuyer la grogne des taxis bruxellois.

  • Que veulent les taximans?

    Dans l'immédiat, les chauffeurs de taxi veulent s'entretenir avec les cabinets du ministre fédéral des Finances Johan Van Overtveldt, du secrétaire d'État à la Lutte contre la fraude sociale Bart Tommelein et la Commission européenne.

    Ils demandent "l'arrêt total" du service Uber.

    Uber est une société de réservation de voitures avec chauffeur. Bref, comme les taxis.

    Les utilisateurs sont mis en contact grâce à une application sur smartphone.

    Ce sont uniquement des particuliers qui conduisent ou sont conduits, donc pas de chauffeurs professionnels.

    Les prix compétitifs sont bien inférieurs aux tarifs des taxis classiques.

    Uber est une entreprise américaine présente dans de nombreux pays. En Belgique, elle n'est active qu'à Bruxelles depuis mars 2014. Près de 50.000 Bruxellois ont déjà utilisé ce service.

    Le secteur des taxis professionnels s'insurge contre ce qu'il estime comme étant de la concurrence déloyale. "Nos chauffeurs payent leurs impôts et cotisations sociales, mais subissent une concurrence déloyale par un acteur irrégulier contre lequel les autorités n'agissent pas", a déclaré Pierre Steenberghen, porte-parole du Groupement national des entreprises de taxis.

    La justice belge a ordonné en avril à Uber de cesser ses activités entre particuliers à Bruxelles. Mais Uber a fait appel et maintient jusqu'ici son application UberPOP. Les avocats de la société américaine dénoncent un "abus de position dominante" des taxis.

    • UberX, comme solution?

    ©BELGA

    La société américaine Uber compte lancer un nouveau service nommé UberX qui pourrait calmer les taxis professionnels. Les conducteurs d'UberX disposeraient d'une autorisation d'exploitation. Leurs véhicules devront être couverts par une assurance professionnelle et être âgés de moins de sept ans. 

     Le service coûtera logiquement environ 30% plus cher qu'UberPOP (le service actuel non professionnel), mais restera moins cher que les taxis traditionnels. Uber estime qu'UberX respecte la législation belge et "qu'il y a assez de place à Bruxelles" pour ses services et ceux des taxis.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés