start-ups

Cowboy obligé de suspendre son crowdfunding

La campagne de financement participatif de Cowboy est suspendue jusqu’à nouvel ordre. ©Tim Dirven

La start-up cowboy décide de stopper momentanément son crowdfunding. Après un départ sur les chapeaux de roues qui a surpris jusqu’aux fondateurs eux-mêmes, la start-up doit adapter sa notice d’information sur demande de la FSMA, le régulateur financier.

Après avoir dépassé le cap des 3 millions de livres sterling levé via la plateforme Crowdcube en seulement 2 jours, la campagne de la start-up de vélos électriques connait un coup d’arrêt.

Aucun nouvel investissement ne sera accepté.
Cowboy

Dans un mail envoyé à sa communauté, Adrien Roose, CEO et fondateur de Cowboy, explique que la notice d’information nécessite d’être réécrite. Cette notice est destinée à informer les potentiels investisseurs sur les risques liés à l'investissement, les actionnaires et les possibilités de reventes futures des actions. Elle semble poser problème au niveau légal, si l’on en croit la communication laconique de la start-up. En réalité, la start-up n'a pas eu le choix. C'est la FSMA, le régulateur financier belge, qui a demandé à la start-up de stopper la campagne de financement.

L'un des problèmes se situe au niveau de la relation entre la société Cowboy SA et Nominee, la société mère de la plateforme Crowdcube, qui héberge le crowdfunding. Cette relation doit visiblement être précisée et clarifiée, ainsi que la future relation entre Nominee et les investisseurs.

Si la FSMA n'a pas été consultée au préalable par la start-up, c'est tout simplement parce qu'elle n'y est pas obligée vu que sa campagne situait son objectif en dessous des 5 millions d'euros. Elle ne devait donc pas non plus publier de prospectus d'investissement mais bien une simple note d'information à destination des futurs investisseurs. Jusque là, Cowboy avait fait les choses dans les règles de l'art. Mais, selon nos informations, la note publiée par Cowboy comporte de nombreux manquements et ne respecte pas la législation belge sur plusieurs points.

En attendant cette nouvelle version de la notice d’investissement, la campagne de financement participatif est suspendue jusqu’à nouvel ordre. "Aucun nouvel investissement ne sera accepté d’ici là", précise le mail de la start-up destiné aux potentiels investisseurs.

Une vérification du régulateur

Contactée par nos soins, la start-up explique que l'Autorité des services et marchés financiers, la FSMA, a demandé à consulter et vérifier la notice d'information pour en vérifier les termes. C'est la première campagne réalisée sur le sol belge par la plateforme de crowdfunding Crowdcube, ce qui peut expliquer la demande de vérification de la FSMA.

De son côté, la FSMA confirme être intervenue dans le dossier et explique simplement que ce type de vérification se fait toujours a posteriori et non au préalable, sans donner plus d'informations. Le régulateur belge n'a pas pour habitude de commenter les dossiers en cours.

La campagne de financement participatif pourra reprendre lorsque la note d'information aura été corrigée par la start-up.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés