Flixbus propose 20 liaisons intrabelges à petit prix

©BELGA

La compagnie de bus allemande Flixbus va rendre effectives des liaisons à moindre coût entre villes belges à compter du 26 avril. La société étend également son réseau international et tente d'innover pour toucher de nouveaux clients.

Jusqu'alors quasi absentes des offres de la compagnie, les liaisons Flixbus entre villes belges verront bientôt le jour. Entre autres, des trajets Liège-Bruxelles ou Bruges-Louvain seront proposés aux usagers. Avant cela, seules des correspondances entre les principales villes du royaume et les grandes villes européennes, Amsterdam et Paris en tête, faisaient partie de l'offre de la société.

20 liaisons intrabelges

 Trois ans après ses premiers pas en Belgique, Flixbus étoffe son offre. En plus des 21 destinations internationales qu'elle propose au public belge, la compagnie va commencer à transporter des passagers à l'intérieur du territoire via ses bus internationaux. Le groupe devient ainsi le premier opérateur privé à couvrir également de longues distances intérieures.

2 millions
Nombre prévu de passagers depuis et vers la Belgique
Flixbus estime qu'en 2018 environ 2 millions de passagers devraient voyager sur ses lignes depuis et vers la Belgique.

Mais cette nouvelle offre ne risque-t-elle pas de faire de l'ombre à celle de la SNCB? Les règles européennes autorisent les navettes internationales à transporter des passagers sur de courtes distances, selon le cabinet du ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts. Seule condition, que les deux villes intérieures soient au moins distantes de 30 kilomètres. La société espère pouvoir "offrir des fréquences plus importantes à long terme", a précisé Rosa Donat, responsable de la communication Flixbus. 

Seulement, ouvrir de nouvelles liaisons nécessite de nombreuses autorisations tant fédérales que régionales. Aussi, pour créer une ligne intrabelge, environ deux mois sont nécessaires, rien que pour les démarches administratives. C'est deux fois plus en ce qui concerne les lignes transfrontalières.

Connecté et bon marché

Flixbus a émis le souhait d'élargir davantage ses offres pour les clients à bord. Ainsi, l'application de la société permettra aux passagers d'accéder à la localisation en temps réel du bus. Une offre "divertissement" est également en phase de test afin de permettre aux passagers de pouvoir visionner des films ou encore écouter de la musique. Une diversification de l'offre qui pourrait attirer de nouveaux usagers.

"Il est important d'avoir non seulement un projet abordable mais aussi un projet durable"
Jesper Vis
Directeur général de Flixbus Benelux

Autre élément clé prôné par la compagnie de bus, la proposition de trajets bon marché. Les connexions intrabelges s'étaleront sur une fourchette de prix démarrant entre 3,99 euros et 5,99 euros. De quoi stimuler la mobilité des usagers souhaitant se déplacer à moindre coût. 

Une formule qui séduit au premier chef la jeunesse belge. En effet, 75% des usagers de Flixbus en Belgique ont moins de 35 ans. "Avec son approche digitale très prisée des jeunes, Flixbus a su faire évoluer un mode de transport sécurisant et traditionnel en un mode de transport attractif et branché", estiment les patrons de la compagnie allemande.

250.000
Nombre de connexions quotidiennes en Europe
En 2018, Flixbus recense 250.000 connexions quotidiennes en Europe. Elles relient 1.400 destinations de 27 pays.

Exemple en France, où Flixbus rencontre un succès grandissant. "En France, la moitié des clients utilisait auparavant la voiture, dont une part significative avait recours au covoiturage", a expliqué Yvan Lefranc-Morin, directeur général de Flixbus France. "Un quart des clients optait précédemment pour le train, et le dernier quart est composé de nouveaux usagers, qui n'auraient pas voyagé sans le service Flixbus"

Les bus verts Flixbus s'inscrivent également dans une logique d'attention portée à l'environnement. "Il est important d'avoir non seulement un projet abordable, mais aussi un projet durable", a indiqué Jesper Vis, directeur de Flixbus pour le Benelux. Le but de la société est de promouvoir le transport collectif et "d'être aussi vert que nous le pouvons", a-t-il ajouté.

Pour aller plus loin, un projet pilote est mené en France avec l'électrification de la liaison de bus Paris-Amiens. Un test qui pourrait mener à une électrification plus large à long terme, nous promet-on si l'expérimentation s'avérait concluante.

©MEDIAFIN

A la conquête du rail et des Etats-Unis

Présent dans 27 pays, Flixbus poursuit son expansion internationale et le développement de son réseau. La création de nouvelles connexions transfrontalières depuis la Belgique est envisagée dès avril 2018. Une extension du réseau qui permettrait de connecter davantage le territoire belge avec les Pays-Bas, la Suisse, la France et l'Allemagne.

"Car et train sont complémentaires, et sont partie intégrante du concept de mobilité durable du futur"
André Schwämmlein
Fondateur et PDG de FlixBus

L'entrée de Flixbus sur le marché américain marque également un tournant important pour l'entreprise. Des lignes de bus sont en effet aménagées sur le territoire californien et seront opérationnelles dès cet été. 

Le 24 mars dernier, le fournisseur de mobilité a lancé le Flixtrain en Allemagne"Nous souhaitons proposer des trajets accessibles et une alternative durable à la voiture. Notre objectif est de convaincre toujours plus de personnes d'opter pour le transport collectif", a assuré André Schwämmlein, fondateur et CEO de Flixbus. Jesper Vis a souligné que la possibilité de développer le Flixtrain en Belgique n'était ni exclu, ni à l'agenda. "Nous aimerions bien le développer, mais ce ne sera pas pour demain", a-t-il concédé.

Une concurrence pour les autres opérateurs?

Les responsables de Flixbus tiennent à mettre en avant les retombées positives que ce nouveau projet implique pour l'économie nationale. Ils ont élaboré le développement du réseau tout en tentant de "stimuler les entreprises locales", a affirmé Jesper Vis. Van Hool, fournisseur principal de transport public en Belgique, a bénéficié récemment de l'achat de deux cars par la compagnie. De même, 62 chauffeurs de l'entreprise Staf Cars, basée à Lommel, se chargent "d'opérer la flotte au quotidien". Flixbus supervise quant à elle le marketing, la vente et la planification.

Mais l'arrivée de Flixbus dans le réseau intérieur risque de mettre les prix pratiqués par la SNCB sous pression. Selon le cabinet du ministère flamand de la Mobilité, le Département Mobilité et Travaux publics aurait remis un avis favorable concernant le projet de Flixbus, précisant qu'au gouvernement flamand personne n'est contre et que "cela peut constituer une offre complémentaire à celle de De Lijn".

Le site internet de Flixbus permet d'ores et déjà de réserver des trajets intrabelges. Un moyen de transport un peu plus chronophage, mais aussi plus économique pour les usagers.


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect