Publicité

Gilkinet promet à la Chambre de ne fermer aucune ligne de train

Benoît Gilson (à gauche), CEO d'Infrabel, se doit comme ses prédécesseurs d'envisager différents niveaux de financement en interne. ©Photo News

L'opposition a demandé des clarifications au ministre de la Mobilité qui a pris l'engagement de ne fermer aucune ligne ferroviaire. Reste à trouver les millions.

C'est devenu presque un marronnier. Depuis quelques semaines, on reparle de fermetures de lignes de train. Infrabel fait son boulot en interne pour savoir ce qui est faisable selon les moyens dont la société disposera.

Ceci, alors que la société a dû digérer des cures d'amaigrissement sévères depuis des années et qu'une diminution des dépenses opérationnelles allant jusqu'à 94 millions d'euros sur quatre ans est sur la table du management d'Infrabel.

L'opposition et même certains membres de la majorité ont donc demandé des comptes à Georges Gilkinet. Le ministre wallon de l'Économie Willy Borus (MR) a d'ailleurs envoyé un courrier à Georges Gilkinet lui demandant de rassurer sur la non-fermeture des lignes.

En commission Mobilité ce mardi, le vice-Premier ministre a donc promis solennellement qu'"il n'y aura pas de fermetures de lignes du réseau d'ici 2024, ni après. J’entends renforcer le réseau et le service", a-t-il répondu aux députés.

"L'accord de gouvernement prévoit des budgets supplémentaires [...] Il n'y aura pas de fermetures de ligne durant cette législature."
Georges Gilkinet
Ministre de la Mobilité.

Une réponse relativement évidente pour un écologiste que l'opposition attend au tournant sur son terrain de prédilection. Gilkinet a donc rappelé que "l'accord de gouvernement prévoit des budgets supplémentaires" actuellement discutés dans "le plan d'investissements pluriannuel".

En clair, il s'agit aussi de renvoyer la balle vers les partenaires de la majorité en pleines discussions budgétaires.

En attendant, le contrat de performance sur 10 ans d'Infrabel est en cours de négociation, mais difficile d'avancer pour Infrabel tant qu'elle ne sait pas quel avenir budgétaire lui est réservé.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés