Publicité
Publicité
plan large

Grève à la SNCB: les raisons d'un gros malaise social dans le rail

Le désinvestissement a fait mal au métier de cheminot. Pour les syndicats, qui estiment que le recrutement patine, il est temps de remédier aux désinvestissements du passé et de penser à stabiliser la situation avant de parler de croissance.