Guichets, billets: l'agenda caché de la SNCB

©RV DOC

Les opérateurs de la SNCB ont un agenda caché et veulent notamment arrêter la vente de tickets à bord des trains et fermer de nombreux guichets, révèlent vendredi plusieurs journaux sur base d'une note interne. La SNCB parle d'une piste de réflexion, le syndicat socialiste craint lui la perte de 300 emplois.

Selon un document émanant de B-Mobility, la division de la SNCB chargée du trafic national de voyageurs, le comité exécutif de la SNCB s'est mis d'accord sur le développement du canal de vente mobile, l'installation de 747 nouveaux distributeurs automatiques de tickets, l'application d'un supplément guichet, la suppression de la vente des tickets à bord des trains dès 2012 et la suppression du nombre de prestations aux guichets de certaines gares.

Les dirigeants prévoient notamment de démarrer la vente de billets de train via les téléphones portables de dernière génération dès 2011.

La réduction des services aux guichets concernera quelque 165 gares et dans une quarantaine les guichets seront purement et simplement supprimés dès 2012.

Au total, la SNCB estime que son nouveau plan pour la distribution aura un impact positif de 9,1 millions d'euros sur son résultat opérationnel annuel à l'horizon de 2015.

"Aucune décision n'a pour l'instant encore été prise", réagit Jochem Goovaerts de la SNCB, parlant plutôt d'une piste de réflexion.

"Sur base des plans que nous avons pu consulter, il ressort que la SNCB veut supprimer 300 emplois temps-plein pour 2015", indique pour sa part Jos Digneffe (CGSP).

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés