La circulation a chuté de près de 20% en 2020 suite à la pandémie

©EPA

La circulation routière a diminué de 18% en 2020 comparé à 2019 en Belgique, conséquence de la pandémie de coronavirus. Bruxelles reste la ville la plus chargée du pays.

Le mois d'avril était le mois le plus calme de l'année 2020 pour la Belgique, selon les résultats du TomTom Traffic Index publié mercredi. "Ce qui est tout à fait logique puisque le pays était en plein confinement", précise l'entreprise. Les heures de pointe du matin et du soir étaient moins lourdes dans tout le pays. Aussi bien le matin que le soir, une baisse d'un tiers de la circulation a été observée. Sur l'ensemble de l'année dernière, il ressort ainsi que le trafic a baissé de 18% par rapport à 2019.

Bruxelles se place en première position au niveau des villes les plus embouteillées du pays, avec un trajet qui dure en moyenne 29% plus longtemps, mais moins de 24% comparé à l'année passée. Sur la liste européenne la ville de Bruxelles occupe la 28e place. En comparaison, Paris se place en 15e place, Londres en 18e et Berlin en 24e position.

Forte augmentation à Louvain

-41%
La ville de Mons connaît la plus grande diminution de la circulation, avec une baisse de 41% par rapport à 2019.

La ville d'Anvers occupe la deuxième place du classement belge des villes les plus embouteillées, avec un trajet 24% plus long cette année, mais moins de 25% comparé à 2019. Louvain conclut le top 3 belge. La ville connaît une "surprenante hausse" de la congestion du trafic en comparaison avec l'année passée. Le temps de déplacement moyen y a augmenté de 5% pour atteindre 21%.

Mons connaît la plus grande baisse de trafic, selon TomTom. "Nous constatons qu'en 2020 les conducteurs y perdent 20% de temps de route supplémentaire. Cela correspond à un recul de 41%. Il convient de rappeler que la ville de Mons a connu un score exceptionnellement élevé (34%) en 2019, suite à de grands travaux routiers cette année-là", indique l'organisme.

Gand occupe la cinquième position dans le classement, avec un trajet en voiture qui dure 18% plus longtemps, ce qui signifie -10% par rapport à 2019. Viennent ensuite les villes de Liège et Namur. En 2020, les conducteurs y ont passé en moyenne 16% de temps en plus au volant. Cela équivaut à une diminution de 33% à Liège et 16% à Namur.

Le TomTom Traffic Index rend compte depuis 10 ans de l'état du trafic routier de 416 villes réparties dans 57 pays.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés