La gare de Mons coûte 5.270 euros par voyageur

©Anthony Dehez

La nouvelle gare en construction de Mons, dessinée par l’architecte espagnol Santiago Calatrava, revient 5.270 euros par voyageur monté à Mons et non 20.000 euros comme nous l’avons erronément.

Une erreur de calcul nous a fait surestimer le coût de la nouvelle gare Calatrava rapporté au nombre de voyageurs montés. En effet, le chiffre du nombre de voyageurs publié, il y a quelques jours par la SNCB était en fait une moyenne par jour ouvrable. Par conséquent, il faudrait multiplié les 9.434 voyageurs par 5 pour avoir les chiffres des 5 jours de la semaine, soit 47.170 voyageurs, puis ajouter les voyageurs de samedi (2.404) et de dimanche (2.030) pour avoir le chiffre des 7 jours de la semaine, soit 51.604 voyageurs.

Ce faisant, la nouvelle gare en construction de Mons, dessinée par l’architecte espagnol, Santiago Calatrava revient 5.270 euros par voyageur monté à Mons (et non 20.000 euros comme nous l’avons erronément écrit).

Le même exercice vaut pour la gare de Liège Guillemins, également dessinée par Santiago Calatrava. En 2014, elle a accueilli en moyenne 17.467 voyageurs par jour, soit 87.335 voyageurs pour les 5 jours de la semaine, avant d’ajouter ceux de samedi (8.623) et de dimanche (7.731), ce qui revient à un total de 103.689 voyageurs pour les 7 jours de la semaine.

La gare de Liège-Guillemins dont l’investissement s’élève à 437 millions, revient donc 4.214 euros par voyageur monté. Avec ces nouveaux calculs, la future gare de Mons reste environ 1.000 euros plus chère que celle de Liège par voyageur monté. Quant au budget des travaux en 2015, l’entreprise précise que "que le budget global (budget 2015 et reports des années antérieures) disponible en 2015 pour le chantier de la gare de Mons est bien de 22,8 millions d’euros".

Quant au planning, la SNCB soutient qu’elle "n’a jamais caché que les nombreux recours déposés dans le cadre de ce projet ont causé plus de 2 ans de retard. La fin du chantier est prévue à l’horizon 2018". Elle indique qu’il "n’y a pas de lien entre les chantiers liés à l’infrastructure ferroviaire et au bâtiment de gare. Les chantiers commandés par Infrabel, le gestionnaire de l’infrastructure, ne seront pas ralentis par les chantiers liés au bâtiment de la gare".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés