La SNCB a enregistré davantage de voyageurs payants en 2019

©BELGA

Les résultats financiers de la SNCB s’annoncent meilleurs en 2019, car le nombre de voyageurs a augmenté de 9 millions. Les ventes de tickets standards sont en hausse de près de 10%.

La SNCB devrait enregistrer un meilleur exercice au niveau de ses recettes en 2019. Selon les chiffres que l’opérateur ferroviaire historique belge a communiqués ce mercredi, 253 millions de voyageurs intérieurs ont pris un train de la SNCB en 2019. C’est 9 millions de plus qu’en 2018, soit une augmentation de 3,9%.

Mais alors que la SNCB a cruellement besoin d’argent et que la question du financement est éminemment politique, une autre nouvelle publiée par SNCB doit ravir la tutelle. Le nombre de tickets payants semble en effet être en augmentation. Pour les tickets au tarif standard, on parle d’une augmentation de 9,9%.

253 millions
Le nombre de passagers est hausse de 9 millions en 2019 à la SNCB, soit un total de 253 millions de voyageurs intérieurs.

"Le nombre de jeunes qui voyagent en train pour leurs temps libres a augmenté de 4,6%. Ceci, grâce au succès du Go Pass 1 et du Go Unlimited, qui permettent aux jeunes de prendre le train indéfiniment pendant les vacances scolaires. Le nombre de voyageurs ayant opté pour le train dans le cadre d’une action promotionnelle, comme le Happy Ticket, pendant les vacances d’hiver ou le ticket Bravo! pour les concerts à Forest National et l’Ancienne Belgique a augmenté de 3,9%", détaillait la SNCB ce mercredi.

Le détail des chiffres financiers du fournisseur de service public de mobilité ne sera par contre connu qu’en mars, car l’analyse doit encore être approfondie par les équipes de la SNCB.

"Bien sûr, tout n’est pas parfait et il faut toujours rester attentif au critère de ponctualité. Mais globalement, je remarque une meilleure collaboration entre SNCB et Infrabel à ce sujet."
François Bellot
Ministre de la Mobilité

Le ministre de la Mobilité, François Bellot (MR) s’est en tout cas déjà réjoui des chiffres de la SNCB. Pour lui, les chiffres positifs communiqués par la SNCB "ne sont pas le fruit du hasard mais le résultat d’efforts réalisés depuis 2016". Depuis 2016, l’augmentation du nombre de voyageurs est en effet en hausse de 11%.

"Bien sûr, tout n’est pas parfait et il faut toujours rester attentif au critère de ponctualité. Mais globalement, je remarque une meilleure collaboration entre SNCB et Infrabel à ce sujet. Après un rappel à l’ordre nécessaire en décembre 2018, il semble maintenant que leur relation se soit améliorée, et c’est bien entendu le voyageur qui en bénéficie directement", a poursuivi le ministre, selon qui les "efforts ne doivent pas s’arrêter là". Le taux de satisfaction de la clientèle de la SNCB est désormais de 67% et la ponctualité était de nouveau au-dessus des 90% en 2019, soit le meilleur résultat depuis 2015.

35 milliards d’ici 2030

Pour rappel, François Bellot veut un plan d’investissement de 35 milliards pour le rail en Belgique d’ici 2030. Il s’agit en fait de 30 milliards d’euros dans les dotations annuelles et de "5 milliards d’euros vertueux". "Pas nécessairement 5 milliards d’investissements supplémentaires, car il y aura au moins 50% d’autofinancement", nous détaillait récemment le ministre. Les résultats favorables de la SNCB vont donc dans ce sens, d’une part accrue de l’autofinancement. La SNCB a par ailleurs profité de ses résultats pour rappeler qu’elle était à la recherche de 1.800 collaborateurs parmi lesquels 470 accompagnateurs de trains, 240 conducteurs de trains et (sous-)chefs de gare, et de 400 techniciens.

Les grèves s’éloignent

Après le mouvement de grève du 19 décembre dernier, la direction de la SNCB et de HR Rail a décidé de reprendre les négociations depuis le début avec les syndicats, ce qui éloigne le spectre de nouveaux mouvements de grèves dans les prochaines semaines.

La direction a proposé de balayer les propositions sur la table et de reprendre à zéro, a indiqué mercredi le syndicat socialiste ACOD. Entre-temps, les cheminots recevront pour la première fois des écochèques, pour un montant de 200 euros. La direction et le syndicat chrétien confirment que de nouvelles propositions ont été faites. Les organisations syndicales doivent consulter leur base. Leur position sera clarifiée le 22 janvier.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés