La SNCB devra encore faire le gros dos quelques années

La SNCB a transporté beaucoup moins de voyageurs que prévu à cause de la crise sanitaire. ©BELGA

Selon la CEO de la SNCB, Sophie Dutordoir, le retour à la normale en nombre de voyageurs sera pour dans quelques années seulement.

Dans une année fortement marquée par le coronavirus, la SNCB n'a pas été épargnée. La société communique ce jeudi que la perte d'exploitation totale s'est élevée à 400 millions d'euros en 2020.

Alors que l'année se présentait bien avec un nombre de voyageurs en hausse de 4% en janvier et février 2020, le nombre de voyageurs n'était plus qu'à 10%de la normale pendant le premier confinement.

"La SNCB prévoit un retour au nombre de voyageurs de 2019 d’ici quelques années, et à une croissance de plus de 15% d'ici l’horizon 2030."
Sophie Dutordoir
CEO de la SNCB

"Le nombre de voyageurs a réaugmenté avec les premiers assouplissements, jusqu’à un maximum de 68% début octobre. Les mesures ayant à nouveau  été renforcées, le nombre de voyageurs a enregistré une nouvelle baisse. Fin 2020, la SNCB transportait 40% du nombre de voyageurs d'avant la crise", détaille la SNCB alors que son offre de trains est toujours restée très élevée, à la demande du gouvernement, même quand les voyageurs étaient peu nombreux.

Première aide

Pour rappel, le gouvernement a déjà acté une aide de 264 millions d'euros à la SNCB. Un montant qui ne suffit donc pas à couvrir complètement le déficit 2020.

Fin novembre 2019, la patronne de la SNCB indiquait en commission Mobilité à la Chambre qu'il manquait 1,3 milliard d'euros à la SNCB dans son plan d'investissements de 8,25 milliards d'euros d'ici 2030 rien que pour assurer la continuité des services.

Le ministre de la Mobilité Georges Gilkinet (Ecolo) entend investir massivement dans le rail et espère obtenir des fonds européens dans le cadre du Green Deal. Un premier projet sur la table, sur le renforcement de l'offre à Bruxelles, est déjà chiffré à 90 millions d'euros.

Les considérations financières et la pandémie éclipsent en partie les points de satisfaction à la SNCB, où l'on note que 75% des voyageurs ont attribué une note d’au moins 7 sur 10 à la SNCB en 2020 contre 67% en 2019 et 56% en 2018. La ponctualité est aussi montée à 93,6% en 2020 contre 90% en 2019. Des niveaux au-dessus des 90% déjà atteint avant le début de la pandémie, insiste la SNCB.

Malgré ces notes positives, la SNCB va encore devoir faire le gros dos un temps avant un certain retour à la normale. Sophie Dutordoir prévoit un "retour au nombre de voyageurs de 2019 d'ici quelques années, et à une croissance de plus de 15% d'ici l'horizon 2030".

D'une manière générale, les transports en commun souffrent d'une diminution des trajets effectués par les Belges et également du fait que, pour le moment, des utilisateurs préfèrent se tourner vers d'autres moyens de transport en raison de la pandémie, malgré tous les efforts entrepris par la société pour garantir une sécurité sanitaire.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés