La SNCB et JC Decaux font la paix

©Photo News

JC Decaux et la SNCB avaient entamé il y a de nombreuses années un bras de fer judiciaire autour du marché de la publicité dans les gares. Les deux entreprises ont toutefois enterré la hache de guerre en mai 2018.

JC Decaux et la SNCB, qui avaient entamé un bras de fer judiciaire autour du marché de la publicité dans les gares ont enterré la hache de guerre en mai 2018, apprend-on à la lecture du rapport annuel 2019 de Publifer. Cet armistice met fin à toutes les actions en justice que les parties avaient introduites les unes contre les autres.

L’affaire remontait à 1992, époque à laquelle la SNCB avait concédé à Publifer le droit d’exploiter la publicité sur le domaine ferroviaire belge pour une durée de trente ans. Cinq ans après, Publifer était devenue une filiale de la SNCB et de More Belgium, devenue depuis Clear Channel.

À partir de 2007, JC Decaux avait part de son intérêt pour ce marché, mais la convention signée entre les parties courait jusqu’en 2021. Face à cette impossibilité d’entrer sur le marché, JC Decaux avait attaqué la convention. En première instance, la Justice avait donné tort à JC Decaux, une tendance qui s’était inversée en appel. Clap de fin d’une longue procédure.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect