La SNCB ne roulera pas sans accompagnateurs de train

©Photo News

La société ferroviaire renonce à son projet de trains automnes. Portée par l'ancien CEO, Jo Cornu, Sophie Dutordoir s'est elle toujours montrée réservée face à cette ambition.

La SNCB renonce à son ambition de trains sans accompagnateur à l'horizon 2020. Le projet est reporté pour une durée indéterminée alors qu'il s'avère financièrement et techniquement intenable, selon une étude évoquée dans "De Morgen" jeudi.

En ce moment, les trains de la SNCB ne sont pas équipés pour circuler sans accompagnateur. Ils doivent être munis de caméras ou de miroirs, afin que les conducteurs puissent superviser le véhicule. Mais selon cette étude, une telle adaptation semble pratiquement impossible.

Une autre option serait de doter les quais de caméras et miroirs, mais cela semble ne pas être suffisamment sûr. D'autant plus pour les longs trains ou les plates-formes courbées.

Les trains autonomes étaient un projet cher à l'ancien patron de la SNCB, Jo Cornu et soutenu à l'époque par la ministre de tutelle Jacqueline Galant (MR). La nouvelle CEO, Sophie Dutordoir, n'a en revanche jamais fait mystère de ses réserves quant à l'idée. Avec cette nouvelle étude, cette dernière place l'ambition en suspens.

Lors du lancement de la proposition en 2016, une étude affirmait qu'un système de trains sans accompagnateurs nécessitait un investissement d'au moins 40 millions d'euros: contrôle de fermeture des portes, réseau de caméras, solution d'assistance aux personnes à mobilité réduite... 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect