La Sofina partagera l'avenir des trottinettes Dott

Dott entend mettre la durabilité de ses trottinettes au cœur de ses opérations. ©Tim Dirven

Forte de son modèle de développement maîtrisé étape par étape, Dott a réussi une levée de fonds de série B de 85 millions de dollars menée par la Sofina.

C'est un pas de géant pour Dott, la société de trottinettes partagées en libre-service. La Sofina a mené à bien une levée de fonds de 85 millions de dollars pour son développement.

Pour la société basée à Amsterdam et fondée par les Français Henri Moissinac et Maxim Romain, cette levée de fonds de série B est synonyme d'expansion. Géographique d'abord. La société, déjà active en France, en Italie, en Pologne, en Allemagne et en Belgique, va maintenant s'attaquer par exemple à l'Espagne et au Royaume-Uni. Dott a décidé depuis ses débuts de grandir à son rythme et d'être n°1 ou n°2 et rentable dans chaque ville où elle opère avant d'en attaquer d'autres. En Belgique, Dott est présente à Bruxelles et à Liège et va se déployer sur Namur. D'autres villes sont à l'étude.

"Nous connaissons Sofina depuis des années. Nous voulions les faire venir, car ils ont une vision stratégique importante et internationale."
Henri Moissinac
CEO de Dott

L'expansion sera aussi sur les moyens de transports proposés. Dott va en effet offrir dès l'été des vélos électriques en plus des trottinettes.

"Nous connaissons Sofina depuis des années. Nous voulions les faire venir, car ils ont une vision stratégique importante et internationale", témoigne Henri Moissinac. Sofina a pris à son compte presque la moitié du montant investi. Le capital de Dott est détenu environ à moitié par les fondateurs et employés et à moitié par les investisseurs, avec une légère majorité pour ces derniers.

"Il est clair que la mobilité urbaine conventionnelle ne peut être soutenue."
Harold Boël
CEO de Sofina

Conseil de durabilité

"Nous avons été impressionnés par la direction et nous sommes impatients d'aider Dott à façonner l'avenir du transport urbain, dans un contexte où il est clair que la mobilité urbaine conventionnelle ne peut être soutenue", a déclaré Harold Boël, CEO de Sofina.

C'est également la vision d'Henri Moissinac, qui veut proposer "la même liberté qu'avec la voiture individuelle", avec une disponibilité optimale des véhicules partagés, mais à un coût moins élevé et un impact sur la planète le plus faible possible.

Dott a aussi décidé de mettre sur pied un conseil de durabilité au sein de l'entreprise, une demande du groupe Estari, un fonds d'investissement ciblant des projets sociaux et environnementaux qui a participé à cet investissement de série B. "Notre intérêt vient du fait d’une double évolution technologique sur les batteries, qui rend cette mobilité partagée rentable, et sur le 'data analytics', qui permet d’intégrer cette mobilité avec les transports en commun pour donner une vraie alternative de mobilité urbaine bas carbone à la voiture individuelle. Dott est l’acteur sur le marché qui place le durable et l’excellence opérationnelle comme priorités, ce qui en fait le meilleur fit pour Estari", détaille Jean Baptiste Oldenhove, le fondateur du groupe Estari.

EQT Ventures, Prosus Ventures, Aberdeen Standard Investments, Expon Capital, Felix Capital, FJ Labs, Invest-NL, McRock Capital, Quadia ont aussi participé à la levée de fonds.

1.500 kilomètres
parcourus
Les premières trottinettes déployées à Bruxelles par Dott ont continué leurs vies en Italie et sont aujourd'hui à Varsovie. Elles ont parcouru entre 1.000 et 1.500 kilomètres de trajet.

La révolution batterie

La petite révolution dans la mobilité douce et partagée vient de la possibilité de changer les batteries sans ramener systématiquement les véhicules à l'atelier. Ceci confère un gain opérationnel conséquent, rendant le modèle plus facilement rentable et aussi bien plus durable.

Dott essaye au passage de garantir une durée de vie optimale à ses trottinettes. "Les trottinettes que vous avez utilisées à Bruxelles en février 2019 ont été redéployées ensuite à Turin et à Rome et ensuite à Varsovie. Elles ont parcouru entre 1.000 et 1.500 km depuis", détaille Moissinac, adepte de la maintenance prédictive de ces engins.

Alliant durabilité et rentabilité tout en étant partenaire avec la ville, la mobilité partagée n'a plus grand-chose à voir avec l'image de ses débuts.

Le résumé

  • Dott lève 85 millions dollars dans un investissement de série B mené par la Sofina.
  • Le modèle de développement maîtrisé de la société porte ses fruits.
  • L'arrivée des batteries interchangeables rend le business plus rentable et durable.
  • Place à de nouvelles villes et à des vélos électriques dès l'été.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés