La vente de l'Excelsior permet à Exmar de renouer avec les bénéfices

Au premier semestre, le transporteur maritime affiche un bénéfice net de 3,4 millions d'euros contre une perte de 34,1 millions un an plus tôt à la même période.

Au cours du premier semestre, le chiffre d'affaires du transporteur maritime s'élève à 47,6 millions de dollars, en légère progression. Le résultat net est positif essentiellement grâce à la vente de l'Excelsior pour 30,9 millions de dollars, il ressort à 3,4 millions d'euros contre une perte de 34,1 millions un an plus tôt à la même époque.

D'une année à l'autre, le résultat opérationnel (EBIT) de la flotte LPG passe de 7,4 millions de dollars à 1,9 million de dollars pour la même période. A contrario, celui de la flotte LNG atteint 23,8 millions d'euros (vente de l'Excelsior incluse) contre une perte de 20,4 millions d'euros un an plus tôt. 

Pas de fumée blanche pour le Caribbean

La plate-forme capable de liquéfier le gaz naturel en mer, pour l'instant exploitée et sans locataire, est toujours bloquée dans le chantier naval chinois de Wison. "Les discussions commerciales se sont intensifiées avec les différentes parties", peut-on seulement lire dans le communiqué. 

Ce jeudi, le titre Exmar était sous pression à la Bourse de Bruxelles après le message annonçant le départ du directeur de la succursale LNG. Bart Lavent était responsable de l'activité GNL depuis 2006. Lavent, avec le PDG Nicolas Saverys, cherchait depuis des années un locataire pour le navire-mastodonte Caribbean FLNG, une usine flottante de LNG.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content