Le Benelux en ordre de marche pour soutenir le train de nuit

©AFP

Les parlements du Benelux ont voté un texte visant à soutenir et supprimer les barrières pour les projets de trains de nuit passant par notre territoire.

Les parlements du Benelux ont voté ce samedi un texte visant à soutenir les trains de nuit. Le texte porté par l'écologiste belge Nicolas Parent à l'assemblée interparlementaire du Benelux s'appuie notamment sur le travail de la députée Groen Kim Buyts en Belgique et sur l'audition de plusieurs parties prenantes au dossier.

Le texte prévoit de lever un maximum de freins pour que davantage de trains de nuit puissent partir du Benelux, et ce que les initiatives soient publiques ou privées.

On y retrouve la possibilité d'aider à l'achat de matériel, une aide au démarrage des projets, un renforcement de l'interopérabilité des réseaux, la mise en place d'une structure tarifaire et de vente des billets simples, transparentes et intégrées, etc.

Un gros travail devra être également fait à l'Europe, compétente en ce qui concerne de nombreux défis autour du train de nuit, notamment celui de la fiscalité autour de l'aviation qui lui est plus favorable. Un gros sujet, compliqué à mettre en oeuvre alors que les pays ont décidé de sauver leurs compagnies aériennes pendant la pandémie.

C'est aussi l'Europe qui pourrait autoriser des subventions directes aux projets ou la mise en place un système d'autorisations uniques pour les trains de nuit dans l'Union.

"Les liaisons en trains de nuit au départ, à l’arrivée ou comme ville-étape au sein de Benelux ont le plus de potentiel vers le sud de l’Europe (France, Espagne, sud de l’Italie) et vers l’Est (Autriche, Tchéquie, Allemagne, Pologne…)", détaille Ecolo qui estime que c'est le moment de "dire oui aux trains de nuit".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés