Le rail durement touché par le vent

©Photo News

Ce dimanche, les intempéries et les vents violents ont mis la Belgique en alerte. En plus des centaines d'interventions chez les particuliers, le réseau ferroviaire a été durement touché par les intempéries.

La circulation des trains a été interrompue dimanche vers 13h30 en Flandre orientale et occidentale ainsi qu'entre Anvers et la frontière néerlandaise à cause des vents violents qui poussent sur les voies de nombreux objets, a annoncé le gestionnaire du réseau ferroviaire Infrabel.

Les trains en circulation s'arrêtent aux gares les plus proches, a-t-il précisé. Par ailleurs, la gare de Bruges a été préventivement évacuée en raison du risque d'effondrement d'un immeuble voisin. Enfin, à la côte, le tram du littoral est lui aussi à l'arrêt et remplacé par des navettes de bus, a indiqué un porte-parole de De Lijn.

En Wallonie aussi, le trafic des trains était perturbé. 

Au sud du pays, les interventions des services de secours se sont multipliés. En Wallonie picarde par exemple, ces derniers sont intervenus à une centaine de reprises ce dimanche en matinée à la suite des dégâts causés par la tempête qui frappe depuis ce matin le Hainaut occidental. On ne déplore aucun blessé.

"Certaines centrales d’urgence 112 reçoivent beaucoup d'appels suite aux rafales de vent violentes", explique-t-on au Le SPF Intérieur, qui veut rappeler aux citoyens "de composer le 1722 pour les appels non urgents aux pompiers et de composer le 112 uniquement si la vie d’une personne est potentiellement en danger"

Le pays est en alerte jaune jusque ce soir à 20h, une alerte qui est d'ailleurs prolongée pour ce lundi à la côté où les vents devraient atteindre encore 80km/h.

A l'heure d'écrire ces lignes, des contrôles devaient avoir lieu dimanche soir en vue d'évaluer les dégâts après les fortes rafales de vent de la journée, indiquent la compagnie ferroviaire SNCB et le gestionnaire du réseau Infrabel. Du personnel supplémentaire a été appelé pour ces contrôles, mais les conditions rendent le travail parfois difficile.

Sur la ligne Bruges-Knokke, la première à avoir dû faire face à des vents violents dimanche, il a déjà été constaté que la caténaire est fortement endommagée. Toute la nuit, des travaux devront avoir lieu pour tenter de rétablir un trafic normal vers lundi midi, selon Infrabel.

Dimanche vers 18h00, le trafic ferroviaire est toujours intégralement à l'arrêt en Flandre orientale et occidentale. Il sera progressivement rétabli quand la situation ne présentera plus de danger. 

Certaines centrales d’urgence 112 reçoivent beaucoup d'appels suite aux rafales de vent violentes. Le SPF Intérieur veut rappeler aux citoyens de composer le 1722 pour les appels non urgents aux pompiers et de composer le 112 uniquement si la vie d’une personne est potentiellement en danger.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés