Le TEC wallon veut augmenter ses tarifs de 3,54%

©BELGA

À l’unanimité, le conseil d’administration de la SRWT a validé une hausse des abonnements de 3,54%. Il demande de porter le tarif spécifique de la ligne reliant la gare de Charleroi à l’aéroport BSCA de 5 euros à 6 euros.

Comme à son habitude, le conseil d’administration de la Société régionale wallonne du transport (SRWT) a fait son exercice préalable à une adaptation des tarifs du groupe TEC pour l’année 2016. Selon nos informations, à l’unanimité, les administrateurs demandent au gouvernement wallon de l’autoriser à procéder à une augmentation des tarifs des bus wallons. Tout en faisant remarquer qu’il n’y a pas eu de réelle hausse des tarifs en 2015 (seul le prix des tickets vendus à bord des bus est passé de 1,90 euro à 2,10 euros), les administrateurs de la société faîtière du groupe TEC demandent une augmentation du prix des abonnements de 3,54%.

Ils justifient la hausse par l’objectif de resserrer le prix des abonnements annuels par rapport à celui des mensuels et à veiller à un bon équilibre entre les tarifs Next (valable pour 1 ou 2 zones contigües) et Horizon (longues distances).

Contactés par nos soins, la direction de la SRWT se refuse à tout commentaire. Elle attend d’abord la position qu’adoptera le gouvernement wallon. Le ministre de tutelle, Carlo Di Antonio (cdH), dit ne pas être a priori favorable à la hausse. Mais il va analyser le dossier et attend les justifications de la SRWT. "D’un autre côté, les prix ne vont pas rester inchangés pendant des années non plus. Ce qui est surprenant, c’est que l’augmentation des tarifs est votée à l’unanimité des quatres partis, y compris ceux de l’opposition", nous a-t-il précisé.

Seuls les abonnés

La hausse des tarifs ne vise que les abonnements. En clair, les autres tarifs (billets, cartes et titres de transport pour les 65+) demeurent inchangés. La SRWT demande aussi que le tarif spécifique pour les billets de la ligne reliant directement la gare de Charleroi à Brussels South Charleroi Airport (BSCA) soit porté de 5 euros à 6 euros. Ce tarif n’a plus bougé depuis février 2013.

Si le gouvernement donne son aval, l’augmentation du prix des abonnements sera d’application dès février 2016. D’après la SRWT, la hausse demandée devrait entraîner une hausse de ses recettes de 1,712 million d’euros pour le groupe TEC. La plus importante contribution supplémentaire viendra du TEC Liège-Verviers (+ 741.000 euros), suivi du TEC Namur-Luxembourg (+ 324.000 euros), du TEC Hainaut (+ 249.000 euros), du TEC Charleroi (+ 233.000 euros) et du TEC Brabant wallon (+ 165.000 euros).

540.000 cartes Mobib

La hausse du prix du billet sur la ligne directe entre la gare de Charleroi et BSCA devrait rapporter environ 200.000 euros supplémentaires. En 2014, les transports en commun wallons ont enregistré des recettes de trafic de 109,6 millions d’euros en 2014, en baisse de 0,22% par rapport à 2013. Ils ont transporté 264,3 millions de voyageurs, en diminution d’environ 11%. Cette baisse s’expliquait par l’introduction du nouveau système de comptage des usagers et de la nouvelle grille tarifaire.

Le principal changement de la nouvelle stratégie est l’introduction de la carte interopérable sans contact "TEC IT EASY" ou carte Mobib le 21 avril 2015. L’usager ne doit plus la sortir pour valider son voyage. Elle lui offre la possibilité de charger ses déplacements sur les lignes des autres opérateurs (Stib, SNCB) sur la même carte. À ce jour, le TEC affiche 540.000 utilisateurs de la carte Mobib dépassant son objectif de 500.000 utilisateurs fixé en avril 2015.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés