Les entreprises exigent de l'Europe des camions propres

©BELGA

36 entreprises actives dans la distribution demandent à l'Europe de prendre des mesures pour arriver à des transports routiers plus propres. L'Association européenne des constructeurs automobiles parle d'une demande irréaliste.

Trente-six entreprises actives dans la distribution, dont Carrefour, Ikea ou encore Nestlé et Unilever, appellent la Commission européenne à contraindre les constructeurs à réduire de 24% les émissions de CO2 d'ici 2025.

Cette requête est reprise dans une lettre que les entreprises ont adressée au président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. En Belgique, le groupe Colruyt et la fédération du transport Febetra soutiennent cet appel.

Un tel engagement des constructeurs de poids lourds permettrait au secteur d'atteindre les objectifs environnementaux et aux entreprises d'économiser 7.700 euros par an par camion, selon les signataires de la lettre.

Le secteur du transport serait responsable de 27% des émissions totales de CO2 en Europe. Les camions pèsent pour un quart des émissions du secteur.

Les entreprises de distribution demandent également l'établissement de quotas obligatoires pour la vente de camions "zéro émission".

Irréaliste!

L'Association européenne des constructeurs automobiles (Acea) a déjà qualifiées d'irréalistes les exigences des distributeurs. Dans une réaction donnée au "Standaard", elle plaide pour une baisse des émissions de 16% entre 2019 et 2030, avec un objectif intermédiaire de 7% d'ici 2025. L'Acea précise que les poids lourds qui seront vendus en 2025 sont déjà en train d'être construits aujourd'hui, rendant donc les attentes des distributeurs difficilement réalisables.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés