Publicité

Les vélos Cowboy cherchent 50 millions de dollars

Adrien Roose, l'un des cofondateurs de la société.

Après la belle levée de fonds de Van Moof, c'est au tour du belge Cowboy de chercher de l'argent frais pour grandir lors d'un troisième tour de table.

Le fabricant belge de vélos connectés et électriques Cowboy serait à la recherche de plus de 50 millions de dollars pour financer son développement plus avant. Une information dévoilée par Bloomberg qui explique que Bank Of America conseille l'entreprise bruxelloise dans ses démarches.

Chez Cowboy, silence radio sur cette opération. "On ne peut rien dire de plus pour l'instant", nous revient-il. En juillet 2020, la levée de Serie B avait permis aux entrepreneurs de lever 23 millions d'euros.

De fait, ils voyaient alors 5 nouveaux investisseurs injecter des fonds. HCVC, Index Ventures, Isomer Capital et Future Positive Capital, et Exor Seeds, un fonds qui appartient à la puissante famille Agnelli (actionnaires de Stellantis, Ferrari, Juventus de Turin, CNH Industrial, The Economist, etc.).

"Le vélo électrique urbain répond à des enjeux qui vont continuer à être là."
Adrien Roose
CEO et cofondateur de Cowboy

Selon Bloomberg, l'entreprise chercherait à profiter du boom de l'intérêt pour le vélo électrique durant la pandémie pour lever de nouveaux fonds. "On ne sait pas à quel point ce boom de la demande est un phénomène de fond, mais les problèmes de mobilité, de sécurité et de pollution vont rester. Le vélo électrique urbain répond à des enjeux qui vont continuer à être là", nous détaillait Adrien Roose, l'un des cofondateurs, en juillet dernier.

Le concurrent de Cowboy, les Néerlandais de Van Moof, viennent de lever 128 millions de dollars (109 millions d'euros) il y a quelques semaines. Il s'agit donc d'accompagner cette vitesse de croissance de la société concurrente.

Van Moof a déjà levé environ 155 millions d'euros contre un gros 35 millions levés jusqu'à présent par Cowboy. Il semble néanmoins que le gâteau sera assez grand pour les deux sociétés alors que le succès du vélo électrique ne faiblit pas à travers le monde.

50 millions
de dollars
Selon Bloomberg, Cowboy cherche plus de 50 millions de dollars. Les Néerlandais de Van Moof ont levé 128 millions de dollars début septembre.

Cowboy essaye de se différencier par un vélo hyperconnecté et très technologique. Son nouveau modèle peut par exemple charger un smartphone tout en roulant. "La différenciation à terme viendra de l'écosystème. La moitié de nos clients connectent leur téléphone avec l'app", nous détaillait Roose en juillet. Il entend ainsi exploiter le boom des applications fitness en lien avec son vélo à assistance électrique et les aspects communautaires. "Nous allons faire un pas vers des applications comme Strava, Peloton ou même Pokemon Go. L'idée est d'encourager à faire du vélo plus souvent", nous expliquait-il.

"Les gens qui ont un vélo électrique font plus d'exercice qu'avec un vélo normal, car ils le prennent plus souvent. C'est ce débat-là que l'on veut ouvrir en donnant le wattage et les calories; les gens vont en prendre conscience", ajoutait-il.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés