Marc Coucke embarque à bord du concepteur de yachts Sea Group

Sea Group sera l'un des rares investissements de Marc Coucke hors Benelux. ©Photo News

Marc Coucke s'allie au créateur de mode Giorgio Armani pour investir dans le concepteur italien de yachts Sea Group à l'occasion de son introduction en bourse.

Le concepteur italien de yachts The Italian Sea Group a annoncé le lancement d'une procédure d'introduction en bourse sous la houlette des banques d'affaires Intermonte et Berenberg. Deux investisseurs se sont déjà engagés à souscrire à 15% des actions: la star du monde de la mode Giorgio Armani et Alychlo, le véhicule d'investissement de Marc Coucke.

15%
Giorgio Armani et Alychlo, le véhicule d'investissement de Marc Coucke, s'engagent à souscrire pour 15% des actions de Sea Group.

Il s'agira de l'un des rares investissements directs de Marc Coucke hors Benelux. En plus de l'irlandais Perrigo, il détient des parts dans la suisse Sophia Genetics et le britannique Animalcare. Sophia Genetics développe un logiciel pour détecter les mutations génétiques chez les patients cancéreux. Animalcare est un fabricant britannique de médicaments vétérinaires.

Dans le Benelux, les investissements de Marc Coucke visent des secteurs d'activités aussi différents que l'immobilier (Immobel), la pharma (Mithra), le tourisme (Durbuy Adventure, SnowWorld aux Pays-Bas), le sport (RSCA), l'industrie (Greenyard), ou encore le traitement des eaux (Ekopak).

Coté à Milan

Marc Coucke ne sera pas l'unique Belge actif dans le secteur du yacht de luxe. Cobepa, le véhicule financier de la famille d'AB InBev, les Spoelberch, est monté à bord du Princess Yachts il y a 13 ans. Il en détient 22% des actions.

Quant à Giorgio Armani, sa collaboration avec Sea Group ne sera pas uniquement financière. Il collabore aussi à la construction d'un bateau de 72 mètres dont la livraison est fixée à 2024.

Fondé par Giovanni Costantino, Sea Group est l'un des producteurs européens de yachts de luxe les plus connus. La société détient les marques Admiral, Tecnomar et NCA Refit. En 2019, elle affichait un chiffre d'affaires de 84 millions d'euros pour un bénéfice brut d'exploitation (ebitda) de 7 millions d'euros.

Le marché des super yachts est en plein boom.

Enfin, Sea Group ne sera pas le premier constructeur de yachts italien coté à la bourse de Milan - qui fait partie d'Euronext depuis l'an dernier. Il y a quelque temps, San Lorenzo avait déjà franchi le pas.

Secteur en plein essor

Le marché des super yachts est en plein boom. Quiconque souhaite un yacht de luxe doit faire preuve de patience. Les chantiers navals européens affichent, en effet, tous complets.

Selon le spécialiste maritime Vessels Value, 90 super yachts ont été vendus au premier trimestre 2019. Pour le premier trimestre de cette année, on en dénombre 219. Actuellement, 50 yachts de plus de 100 mètres sont en construction, dont un de 146 mètres.

Le temps d'attente pour un yacht personnalisé est aujourd'hui de trois à quatre ans.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés