Mille caméras supplémentaires pour sécuriser les gares belges

©BELGA

La ministre Galant n’a pas obtenu les 58,5 millions qu’elle demandait pour financer un dispositif de sécurité dans les gares belges. Elle ne devrait obtenir que 17 millions dont 9 millions serviront à installer 1.000 caméras en plus et 8 millions pour des portiques de sécurité.

La ministre fédérale de la Mobilité Jacqueline Galant (MR) peaufine son plan de sécurisation des gares belges contre les attentats terroristes. Selon nos informations, il ressort des discussions qu’elle n’obtiendra pas l’enveloppe de 58,5 millions d’euros qu’elle réclamait pour mener à bien son projet. Elle doit donc revoir ses ambitions à la baisse.

Selon des sources proches du dossier, ce montant a été significativement raboté. Elle ne devrait obtenir qu’un budget de 17 millions d’euros. Il est donc question d’affecter une partie de cette enveloppe à la mise en place d’un dispositif permanent visant à contrôler l’identité des voyageurs et de vérifier le contenu de leurs bagages (fouille des bagages et des voyageurs). Une zone réservée exclusivement au trafic international sera aménagée dans différentes gares devant accueillir le dispositif de sécurité.

Un budget de 8 millions récurrent

©AFP

Le dispositif concerne l’installation de portiques de sécurité (pour les voyageurs) et de scanners X-Ray (rayon X) pour sonder les bagages. L’objectif est de détecter tant les armes que des explosifs qui pourraient être cachés dans les bagages. Un budget de quelque 8 millions sera prélevé sur l’enveloppe des 17 millions pour être consacré à l’achat du matériel et au financement des salaires du personnel à recruter pour réaliser les missions de contrôle des voyageurs et de fouille des bagages. Le montant de 8 millions serait récurrent.

La liste des gares visées pour accueillir le dispositif permanent de sécurité est déjà arrêtée. Il s’agit des gares de Bruxelles (Midi, Central, Nord, Schuman, Brussels Airport), Anvers (Central, Berchem) et Liège-Guillemins. L’organisation pratique du dispositif de sécurité n’est pas encore définitivement arrêtée.

Mille caméras de plus

Dans le projet initial de la ministre Galant, il était aussi question de prévoir un dispositif temporaire dans plusieurs autres gares (Bruxelles-Luxembourg, Charleroi, Courtrai, Ostende, Bruges, Gand, Louvain, Malines, Mons, Mouscron, Namur, Tournai, Vilvorde, Verviers). Cette option semble avoir disparu faute de budget.

Il est demandé à la SNCB d’élaborer le cahier des charges pour la commande des matériels (scanners rayon X, portiques de sécurité) et de dresser le profil du personnel qui sera affecté aux tâches de contrôle des bagages et de fouille des voyageurs.

Sur un autre registre, le projet de la ministre Galant vise l’installation de caméras supplémentaires dans les différentes gares belges. Un montant d’environ 9 millions d’euros devrait être consacré à ce poste. Il servira à financer l’achat et l’installation de 1.000 caméras. Actuellement, 3.500 caméras sont installées dans les gares belges. Il s’agit ici d’un investissement "one shot", donc pas question d’une récurrence.

Contacté par nos soins, le cabinet de la ministre Galant précise que les décisions doivent encore être prises. Il souligne que l’ensemble des documents relatifs au projet de sécurisation des gares belges est transmis à l’inspection des Finances pour validation de la dépense. La demande budgétaire des 17 millions sera adressée à l’enveloppe des 400 millions d’euros dégagée par le gouvernement fédéral pour lutter contre le terrorisme et la radicalisation.

©mediafin

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés