Pas d'obligation de réservation à court terme dans les trains

©Photo News

Même à l'approche d'une vague de chaleur, il n'y aura finalement pas d'obligation de réserver sa place dans les trains, comme l'avait demandé le bourgmestre d'Ostende Bart Tommelein.

La gare d'Ostende a vu vendredi dernier des milliers de touristes et voyageurs bloqués après un problème de train. Une situation qui a fait bondir le bourgmestre de la Ville, Bart Tommelein (Open VLD). Il exigeait dès lors un "solide plan de sécurité" de la part de la SNCB, évoquant la possibilité d'un système de réservation afin d'éviter les flux de voyageurs. Après consultation avec la ville d'Ostende et la province de Flandre occidentale, la SNCB a finalement décidé de ne pas mettre en place cette solution.

"À Ostende, nous avons mis en place notre propre système d'enregistrement sur les plages, qui fonctionne bien", indique Bart Tommelein. "Les parcs d'attractions et les restaurants fonctionnent également de cette manière. Mais apparemment, la SNCB ne peut pas le faire. Elle envoie des dizaines de milliers de personnes par jour à la Côte, mais n'a aucune idée de qui elles sont, d'où elles viennent, comment et quand elles reviennent. Elle crée de nouveaux foyers de coronavirus et je ne veux pas en assumer la responsabilité. Je ne veux pas de ces trains", prévient-il.

La SNCB n'exclut toutefois pas la possibilité de réserver obligatoirement... À plus long terme. Car mettre en place un tel système d'ici une, deux, voire trois semaines, comme le voudrait Tommelein, c'est "impossible", note la compagnie. "Nous évaluerons si cela peut être ajusté, mais nous le ferons en consultation avec les organes consultatifs appropriés, tels que le comité des voyageurs."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés