Thalys recherche des financements externes pour rester sur les rails

Thalys, qui est sur le point de célébrer son 25e anniversaire, est détenue par la SNCF et la SNCB. ©REUTERS

Frappée par la crise, l'entreprise de transport ferroviaire Thalys a annoncé devoir s'appuyer sur des financements extérieurs pour surmonter ses difficultés. Une première en 25 ans.

La crise du coronavirus a plongé la société de transport ferroviaire dans le rouge. Pour la première fois depuis son existence, Thalys doit faire appel aux banques pour de "l'argent frais", la fusion annoncée avec Eurostar ayant été reportée temporairement, le temps que le financement soit consolidé de part et d'autre.

165
Millions d'euros
Le chiffre d'affaires de l'opérateur a baissé de 70% pour se chiffrer à 165,6 millions d'euros.

La limitation des voyages liée aux mesures sanitaires a fortement affecté le transporteur ferroviaire. En 2020, seuls 2,5 millions de passagers ont été transportés via Thalys, soit 70% de moins qu'en 2019. Le chiffre d'affaires de l'opérateur a baissé de 70% pour se chiffrer à 165,6 millions d'euros. À tel point qu'aujourd'hui, Thalys enregistre une perte de 137,7 millions d'euros.

100 millions d'euros

Les économies dégagées, par exemple en faisant circuler moins de trains qu'à la normale, n'auront pas été suffisantes. Certes, Thalys a pu maintenir son cash flow positif pendant longtemps, mais l'entreprise "s'attend toujours à être dans le rouge en avril", peut-on lire dans un communiqué.

"C'est pourquoi, pour la première fois dans son histoire, Thalys devra s'appuyer sur des financements extérieurs." La société négocie des prêts avec les banques et aurait besoin d'un financement externe de 100 millions d'euros.

Thalys, qui fête cette année son 25e anniversaire, est détenue par la SNCF et la SNCB. Les deux compagnies sont actionnaires d'Eurostar. Aucune date pour la fusion annoncée n'a, à ce stade, été avancée.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés