Un incendie aurait précédé le crash d'EgyptAir

©AFP

Une boîte noire laisse penser qu'on a tenté d'éteindre un feu à bord de l'appareil d'EgyptAir qui s'est crashé en Méditerranée en mai dernier.

L'analyse du contenu d'un des enregistreurs ("boîtes noires") de l'Airbus A320 d'EgyptAir qui s'est abîmé en Méditerranée le 19 mai laisse penser que l'on a tenté d'éteindre un incendie qui s'était déclaré à bord avant l'accident, a-t-on déclaré mardi de source proche de la commission d'enquête.

C'est ce qu'il ressort du décryptage du Cockpit Voice Recorder (CVR, qui enregistre les conversations et bruits dans l'appareil) effectué dans le cadre de l'enquête sur la catastrophe, lors de laquelle ont péri les 66 occupants de l'appareil.

Cet élément va dans le sens des données déjà obtenues grâce à l'enregistreur des paramètres de vol, qui indiquaient la présence de fumée à certains endroits de l'appareil, notamment dans un cabinet de toilette, dit-on de même source.

Les boîtes noires de l'appareil ©AFP

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés