Une ligne ferroviaire de nuit entre Bruxelles et Malmö

Actuellement, la seule ligne de trains de nuit relie Bruxelles à Vienne. ©BELGA

La Suède va acquérir de nouveaux trains pour relier, de nuit, Malmö à Bruxelles dans les deux ans à venir.

Les trains de nuit seront-ils les grands gagnants du "monde d'après"? Avec la paralysie du transport aérien et son très lent redémarrage, d'autres moyens de transport pourraient retrouver certaines lettres de noblesse et présenter une nouvelle alternative crédible.

Le gouvernement suédois anticipe en tout cas cette future tendance. Il a mandaté son administration des transports pour acquérir du nouveau matériel roulant pour lancer une ligne ferroviaire de nuit entre la Suède et le continent européen. Cette nouvelle liaison devrait être opérationnelle dans un horizon de deux ans, selon le quotidien libéral Dagens Nyheter, qui cite le ministre des Finances suédois Per Bolund.

Selon l'administration suédoise des transports, Bruxelles, de même que Stockholm et Hambourg, qui seraient également desservies par la même ligne, offre le meilleur potentiel en raison des connexions qu'elles offrent vers d'autres destinations. Londres, Paris et l'Europe du Sud notamment, dans le cas de Bruxelles, analyse le quotidien.

Non rentables

Comme dans la plupart des réseaux ferroviaires de grands pays, les trains de nuit ont progressivement disparu en Suède au profit du transport aérien, certainement pour les destinations internationales.

Pour le ministre des Finances suédois, le train a fait les frais de la concurrence de l'aérien et particulièrement des vols à bas prix, qui se sont généralisés en Europe. Mais cette situation pourrait changer à la faveur des charges environnementales, qui vont peser de plus en plus lourd sur le transport aérien de courte distance.

Ce jeudi, La SNCB n'était pas (encore) au courant de la perspective de l'ouverture de cette nouvelle ligne de nuit, certes à un stade encore très peu avancé. En mars dernier, en commission de la Chambre le ministre de la Mobilité François Bellot indiquait que la SNCB répondait toujours aux demandes de partenariats internationaux après avoir étudié le dossier. Mais en raison du coût opérationnel important, il faudra en mesurer l'impact à l'aune de la seule ligne de nuit actuellement en activité entre Vienne et Bruxelles.

Cette ligne a été (re)lancée en janvier dernier par l'opérateur autrichien ÖBB. Les chemins de fer autrichiens se sont d'ailleurs engouffrés sur ce marché en Allemagne également, alors que la Deutsche Bahn s'en était retirée en 2016. Les derniers trains de nuit de la SNCB, qui reliaient Schaerbeek et Bressoux au sud de la France, ont disparu en 2003.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés