Ziegler digère la réévaluation d'une série de participations

Le groupe de transport belge a enregistré l'an dernier une grosse perte nette, qui ne doit toutefois rien à l'opérationnel. Il vient d'en effacer les trois quarts.

Le groupe de transport modal et de logistique Ziegler a réalisé un fameux coup d'accordéon dans son capital social. La société qui vient de se doter d'un nouveau siège social flambant neuf le long du Canal de Bruxelles a commencé par réduire son capital de 31 millions d'euros, pour le ramener à 8,6 millions, avant de le reconstituer à hauteur de 5 millions (dont 3,6 millions en prime d'émission) par apport de créances. La réduction du capital est expliquée, dans l'acte notarié, par le souci d'effacer une partie des pertes enregistrées en 2019. C'est plutôt surprenant puisque durant les exercices précédents, la société n'avait pas réalisé de pertes. Et même si son horizon s'était brusquement obscurci l'an dernier, on voyait mal comment il aurait pu voir ses résultats se dégrader à ce point en si peu de temps.

Résultats 2019 atypiques

D'où est donc venue cette perte? Au siège du groupe, on ne nous a pas répondu. Qu'à cela ne tienne, on n'a eu qu'à patienter quelques jours avant de découvrir les comptes annuels 2019 de Ziegler, publiés sur le site de la Banque nationale. Ceux-ci ont confirmé à la fois la hauteur singulière de la perte nette (37,1 millions finalement) et son caractère exceptionnel. Il ne s'agit pas d'opérationnel: sur un chiffre d'affaires de 116 millions d'euros (en retrait de 5 millions sur 2018), Ziegler a réussi à dégager 4,9 millions d'excédent brut d'exploitation (Ebitda) et 3 millions de bénéfice opérationnel. Le problème surgit un étage plus bas, au poste des charges financières, qui ont bondi pour passer de 2,2 à 38,8 millions d'euros.

36 millions d'euros
réductions de valeur
Ziegler a acté pour 36 millions d'euros de réductions de valeur sur participations.

D'où vient le trou? Le conseil d'administration y répond dans son rapport de gestion: il a acté des réductions de valeur sur une série de participations financières qui étaient jusqu'ici valorisées à leur valeur d'acquisition. Elles le seront désormais sur la base de leurs capitaux propres du moment. Et si le groupe s'est résolu à faire ce coûteux exercice, c'est parce que le réviseur le lui avait demandé un an plus tôt dans son rapport sur les comptes 2018. "Coûteux" car il a dû enregistrer pour un total de 36 millions d'euros de réduction de valeur.

Cela a ramené ses capitaux propres de 45,9 à 11,4 millions à fin décembre dernier. Le coup d'accordéon qui vient d'avoir lieu rabaisse l'ensemble de ses pertes reportées de 42 à 11 millions et relève ses capitaux propres de 5 millions (à 16,5 millions). Un mieux, qui en appelle peut-être un autre à l'avenir: dans son nouveau rapport de gestion (comptes 2019), le réviseur relève aussi que Ziegler devrait publier des comptes consolidés. Pour 2020?

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés