Untitled

Instantanés

La plus grande frustration : "Comprendre qu’un accident va se produire sans parvenir à le faire comprendre ou le faire éviter à mon entourage. Mais une fois que l’accident s’est produit, je suis dans l’action. On ne peut plus rien faire pour l’éviter; donc je gère et on passe à autre chose".

La plus grande déception : "Ma première expérience à l’international en 1995, en Pologne, avec notre filiale Sibomat. Essayer de redresser un projet mal embarqué et finalement devoir décider de l’abandonner. On est néanmoins retourné en Pologne 15 ans plus tard (2010) après avoir fortement grandi en Belgique. Reculer pour mieux sauter, ce n’est pas évident…"

La plus grande satisfaction : "Avoir pu trouver un épanouissement tant dans la sphère professionnelle, au travers de Matexi (et de quelques entreprises où je suis administrateur), que dans les sphères sociétale (Guberna, YouthStart, Itinera) et familiale. J’ai une magnifique famille. Nos quatre filles ont toutes fait des études, sont autonomes et se débrouillent bien."

Le modèle humain: "J’ai une immense admiration pour Douglas Tompkins, le patron-fondateur de The NorthFace et Esprit. Il a remembré des terres au Chili et en Argentine – pas loin d’un million d’hectares - dans le seul but de réparer et préserver la biodiversité existante pour les générations futures. On devrait établir un prix Nobel pour la conservation de la nature et des paysages et il devrait le recevoir. A titre posthume car malheureusement il est mort d’hypothermie lors d’un accident en kayak au Chili il y a cinq ans." 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés