Untitled

Sport, politique internationale et business, les trois nouvelles vies d'Yves Leterme

Quand il quitte la rue de la Loi, à 51 ans, son ambition est claire: "parler des choses, mais aussi faire. J'ai dès lors cherché à trouver un équilibre entre sport de haut niveau et politique et business à l’international", confie Yves Leterme.

C'est ainsi qu'après un passage par l'OCDE, puis par l'Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale, on le retrouve aujourd'hui aussi bien enquêteur en chef de l'Instance de contrôle financier de l'UEFA – "même si j'avais un temps espéré trouver quelque chose dans le cyclisme" -, que membre du conseil du Club de Madrid, qui regroupe d'anciens chefs d'État et de gouvernement du monde entier afin de promouvoir la démocratie, ou du think tank azerbaidjanais Nizami Ganjavi International Center (NGIC).

Et si, côté business, l'Yprois a un temps été conseiller chez VW et administrateur de la firme télécoms allemande Tele Columbus, il a depuis laissé tomber ces casquettes, faute de temps, pour se concentrer sur ses missions chinoises.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés