Untitled

Les quatre fournisseurs en concurrence

Huawei

Installé à Shenzhen, Huawei emploie près de 200.000 personnes à travers le monde. La société est la firme chinoise qui investit le plus en R&D.

Point fort: Depuis des années, l’entreprise fait l’unanimité que ce soit au niveau technologique ou sur le plan des tarifs proposés. La société est aujourd’hui leader au niveau mondial.

Point faible: Sans être nommée directement, l’entreprise fera partie des sociétés qui ne seront plus tout à fait les bienvenues en Belgique. Elle devra donc se contenter de maximum 35% du déploiement de chaque opérateur et n’aura pas accès au cœur du réseau.

Activité:  En Belgique, l’entreprise travaille notamment avec Orange et Proximus. Selon le site spécialisé Telecoms.com , Huawei a signé 27,5% des contrats 5G vendus en 2019 et 28,5% cette année.

ZTE

L’entreprise d’un peu moins de 100.000 personnes dispose aussi de son siège social à Shenzhen. Très connue en Chine où elle fait partie des leaders, l’entreprise a plus de difficultés à s’exporter.

Point fort: Comme son entreprise compatriote, la société est également réputée pour ses tarifs attractifs.

Point faible: Parmi les quatre entreprises, ZTE est le plus petit des acteurs. Sa présence mondiale est relativement moins importante. La gamme de services et technologies offerte est également la plus faible.

Activité: La société est connue en Belgique pour son partenariat avec Telenet. Avec seulement 6,5% des contrats signés en 2019 et 5% cette année, ZTE perd du terrain et a d’ailleurs pour le moment convaincu moins d’opérateurs en 2020 que Samsung.

Nokia

L’entreprise finlandaise compte plus de 110.000 travailleurs. Elle est réputée pour ses innovations et son travail sur l’Open Ran facilitant la compatibilité des différentes technologies.

Point fort: L’entreprise refait peu à peu son retard technologique. Outre ses investissements, elle a pu également compter sur des rachats stratégiques intéressants comme Siemens.

Point faible: Malgré quelques grosses annonces, l’entreprise accuse un léger retard en termes de contrats signés face à Ericsson, son concurrent européen direct.

Activité: L’année dernière, un peu moins d’un quart des contrats 5G ont été signés chez Nokia (24,5%). Depuis le début d’année, Nokia a conclu 22% des nouvelles collaborations.

Ericsson

La société qui dispose de son siège social à Stockholm compte 99.800 travailleurs. Le groupe a également une petite touche belge via le président de son conseil d’administration, le flamand Ronnie Leten.

Point fort: L’entreprise est celle qui a le plus profité des attaques envers ses concurrents chinois. Elle semble également prendre les devants sur le marché américain.

Point faible: Bien que l’entreprise signe pour le moment plus de contrats que Nokia, son offre est plus réduite. Selon un analyste cité par L'Usine nouvelle, seul Nokia est aujourd’hui capable d’offrir un service de bout à bout comme Huawei.

Activité: Le groupe suédois a vendu le plus de contrats 5G l’an dernier avec 30% des contrats dans sa poche. Pour 2020, 26,5% des contrats ont été signés chez Ericsson.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés