Untitled

Les nouveaux enquêteurs du web

La presse ne suffit plus. Pour certains passionnés de faits divers, qui ont vu tous les épisodes de "Faites entrer l'accusé", l'enquête se joue désormais sur internet. C'est ainsi que le groupe Facebook "Xavier Dupont de Ligonnès, enquêtes et débats" comprenait, en ce début de mois de septembre, plus de 5.000 membres. On y échange, commente, échafaude des théories fumeuses ou pas. Le journaliste Thibault Raisse, coauteur de l'enquête de Society sur cette affaire, indique même que les policiers en charge du dossier se sont inscrits sur ce groupe après que des éléments inédits y soient apparus. Bref, on fait vivre l'enquête, un peu comme les fans de "Game of Thrones" peuplaient leur temps libre en dissertant de manière ultra-approfondie sur l'avenir de leurs héros préférés, en attendant le prochain épisode. Autre exemple du phénomène, le groupe "Affaire Grégory Villemin, une énigme vers la vérité", accueille 13.700 membres. Une preuve de plus du pouvoir de fascination des affaires criminelles.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés