Untitled

Un laboratoire new-yorkais à 500.000 euros

François Samyn, directeur financier de Cohabs, est arrivé en éclaireur à New York il y a un an. Après avoir sondé le marché de plusieurs villes internationales, les fondateurs de Cohabs ont validé un choix d’implantation étonnant. Un an après, dont 6 mois de pandémie, ils ne regrettent pas leur choix malgré des coûts bien plus élevés qu’à Bruxelles. "À New York, il faut évidemment plus de fonds qu’à Bruxelles. Ici, on a besoin de 20.000 à 30.000 euros par chambre, à New York on a besoin de 100.000 dollars", nous explique François Samyn.

L'entreprise a déjà acquis 3 maisons et signe prochainement l'acquisition d'une quatrième sur le territoire de Big Apple. Elle devrait avoir 60 chambres sur place avant la fin de l’année. Un chiffre qui paraît bien maigre par rapport à son grand concurrent américain Common qui domine le marché et vient de lever 50 millions de dollars. "C’est l’occasion pour nous de s’inspirer de gens qui font le même métier de nous. En Belgique, on a peu de concurrents", selon Youri Dauber. Pour qu’une ville soit rentable, Cohabs doit atteindre le chiffre fatidique de 500 chambres, elle devra donc grandir vite et partout en même temps.

"New York nous a servi de laboratoire. Maintenant, nous savons de quoi nous avons besoin et de combien pour lancer une ville." Un laboratoire à 500.000 euros rien que pour le lancement opérationnel. La prochaine étape pour Cohabs, c’est Paris, où la start-up a remis une première offre pour mettre un pied dans la jungle immobilière parisienne. Dans le même temps, un gigantesque projet à Amsterdam leur fait de l’œil, "10.000 mètres carrés dans une tour, ça nous tente bien". "On aimerait bien faire un projet dédié aux seniors aussi et augmenter la proportion de logements dédiés aux plus faibles revenus dans nos projets", nous souffle Youri Dauber. Pour assumer tous ces projets, Cohabs a récemment renforcé et restructuré son management. Un minimum pour espérer mener de front et à bien des projets dans plusieurs villes européennes et américaines simultanément sans perdre son âme de start-up.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés