Untitled

Duflo et Banerjee, deux économistes implantés dans le réel

Avec une approche quasiment mathématique, Duflo et Banerjee ont révolutionné la recherche en économie. Ils ont rigoureusement mis en place des tests réels, avec des groupes témoins, comme on le fait lors de la mise au point d’un vaccin ou de nouveaux médicaments. Ils ont ainsi descendu en flamme des formes d’aide au développement, dont l’efficacité n’est pas toujours clairement démontrée. Leurs recherches approfondies ont par exemple révélé que le microcrédit – s’il est parfois à l’origine de réussites spectaculaires, comme une vendeuse de mangues devenue millionnaire – fait souvent plus de tort que de bien à cause de la rigidité avec laquelle ces crédits sont accordés. Ils ont notamment travaillé pour savoir si la distribution de moustiquaires pour lutter contre la malaria était plus efficace si elle était gratuite que moyennant le paiement d’une somme modique: la gratuité fonctionne mieux. Ils ont encore oeuvré sur l'absentéisme des enseignants en Inde. Toutes ces études sont rassemblées dans l’ouvrage «Poor Economics» (en français: «Repenser la pauvreté»). Au printemps dernier, ils ont également publié le livre «Good Economics for Hard Times» (en français: «Économie utile pour des temps difficiles»), où le couple cherche des réponses aux grandes questions telles que la migration, la polarisation, le protectionnisme et le rôle des pouvoirs publics.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés