Untitled

"Les marchés publics ne devraient pas avoir droit de cité durant la crise"

En première ligne dans la stratégie de "testing", l'Université de Liège a dû se frotter à de nombreuses reprises à la décision politique. Avec quel arrière-goût?

"On veut souvent me faire dire du mal du monde politique, rit Fabrice Bureau, vice-recteur à la recherche. Mais tout le monde fait des erreurs. Moi, ce que j’ai vu, ce sont des gens de bonne volonté et dans l’action; seuls ceux qui n’agissent pas ne commettent pas d’erreurs. J’ai beaucoup de respect pour les gens dans l’action, et peu pour les commentateurs. Je pense que chacun a fait comme il a pu. Et malgré les critiques, je rappelle qu’en avril, durant un jour ou deux, la Belgique était le pays qui testait le plus au monde, proportionnellement à sa population."

Non, pour que Fabrice Bureau se fâche, ce n’est pas personnalités politiques qu’il faut causer. Mais marchés publics. Alors là, c’est parti. "C’est un vrai coup de gueule. En période de crise, les marchés publics constituent les principaux freins à l’action. Si la plateforme 'bis' de tests n’est pas encore en ordre de marche, c’est uniquement à cause d’eux. Puisqu’il a été décidé de dupliquer notre laboratoire, il n’était pas nécessaire de se demander quelles machines acheter. Il fallait prendre celles qu’on utilise, nous. Quand on reproduit, on reproduit."

Mais non. Inconcevable dans un marché public. "On a dû rédiger un cahier des charges. Résultat, nous ne disposons pas encore des machines. Qui étaient disponibles en juillet, et que maintenant tout le monde s’arrache, au moment où nous les achetons. Moi, je suis un anarchiste réglementaire. Les marchés publics ne devraient pas avoir droit de cité durant la crise."

Anarchiste réglementaire? Au moment de commander les deux premières machines pour monter sa ligne de tests parallèle, nourrie aux échantillons salivaires, Fabrice Bureau a passé commande à son nom, pour un montant de 700.000 euros. "Que je n’avais évidemment pas. Nous avons régularisé tout cela en interne par la suite."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés