Untitled

La vente directe en plein essor

Il y a 4 ans, William Stephenne reprenait l'exploitation familiale de Mesnil-Saint-Blaise avec une idée en tête: diversifier les revenus, valoriser au mieux sa viande et surtout redorer l'image du Blanc Bleu Belge en lançant une activité de vente directe au consommateur. La ferme de Rouge-Croix ouvre sa boutique à l'été 2019. "La crise sanitaire nous a fait connaître bien plus rapidement et nous a permis de doubler nos ventes." Malgré le temps qui passe, les clients ne délaissent pas l'espace.

Une mutualisation de l'activité avec d'autres fermes, il y a songé. "Mais c'est beaucoup de travail à côté de l'exploitation et de la boutique." Un obstacle qu’entend aider à surmonter le Collectif 5C, qui fédère 30 distributeurs en circuit court en Wallonie et à Bruxelles.

"L’objectif, c’est de mutualiser un maximum de choses, comme l’informatique et la logistique, et d’animer un territoire en proposant un point de rassemblement à plusieurs acteurs", explique son président, Benoît Dave. Une nécessité : depuis 2013, les coopératives en circuit court connaissent un essor spectaculaire, accéléré avec la pandémie.

William Stephenne, qui a aussi décidé de se former au métier de boucher, préfère pour l'heure nouer des partenariats avec les fermes des environs. De quoi offrir aux clients, outre la viande de bœuf, du porc, de la volaille, du canard, du fromage et de la charcuterie faite maison.

Le succès de sa nouvelle activité, il l'explique par le besoin du client d'avoir un échange, mais surtout de savoir exactement ce qu'il met dans son assiette.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés