Untitled

Georges-Louis Bouchez: "Le rôle d'un parti n'est pas d'être le porte-parole du gouvernement"

"Le rôle d'un parti n'"est pas d'être le porte-parole d'u gouvernement", s'est défendu jeudi soir le président du MR, Georges-Louis Bouchez, dans l'émission de la RTBF "Jeudi en prime". "Nous sommes solidaires du gouvernement mais il est logique que nous gardions notre ligne propre. Et il est important de distinguer la fonction d'un ministre qui doit être dans le compromis et la position du président de parti qui représente la position idéale", a-t-il ajouté en se disant par ailleurs "extrêmement loyal mais aussi très attaché à la liberté d'expression".

"Je fais de la politique pour faire passer des convictions. Dans une démocratie, on a le droit de s'exprimer sans craindre des sanctions", a poursuivi le président du MR dont un tweet, mercredi, à l'issue du Comité de concertation, a suscité de vives critiques au sein de la coalition Vivaldi. "Ce nouveau #lockdown est bien évidemment un triple échec. Il est aussi regrettable que le fardeau pèse essentiellement sur la Belgique qui travaille", avait-il ainsi écrit sur le réseau social.

"Nous avons besoin de dignité et d'empathie en tant que responsable politique. Je me sens responsable à titre personnel. Si l'on ne nomme pas les choses, on ne peut pas les changer", a défendu ce jeudi M. Bouchez. "Ce qui m'indigne, c'est qu'alors que demain, des milliers de personnes vont devoir fermer, on parle pendant des heures du tweet de Georges-Louis Bouchez", a-t-il encore déclaré. Or, "ce qui intéresse les gens, c'est comment on sortira de la crise, quand ils seront vaccinés, plutôt que cette bagarre politique".

Enfin, interrogé sur la réouverture de l'horeca le 1er mai, "je reste confiant et optimiste. Nous ferons tout pour que cet objectif soit tenu", a conclu le président du MR.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés