Untitled

La magie du Bifff aura bien lieu

Comment virtualiser un esprit aussi festif, iconoclaste, ludique, voire admirablement décalé, que celui du Bifff, sans le dénaturer? C’est là tout l’enjeu. La base, ce sont les packs "un peu de Bifff à votre porte". Pour un prix allant jusqu’à 130 euros (pour les aficionados professionnels?) on peut se faire livrer (à Bruxelles) un kit de démarrage, si pas de jubilation. Des goodies (t-shirt collector pour tout le monde), de quoi manger, de quoi boire et bien sûr des surprises! L’idée: se mettre dans l’état d’esprit avant, pendant et après le film, en transformant son petit chez-soi en antenne détachée du vaisseau-mère (empêché).

Ça, c’est pour le public. Mais que serait le Bifff sans ses célèbres invités? Là, l’équipe a mis les bouchées doubles, avec un grand nombre de séances d’introduction au film, mais aussi de Questions/Réponses avec les cinéastes, le tout en jonglant avec des fuseaux horaires qui mélangent allègrement Corée et Californie… Le vrai contact avec les vrais créateurs: c’est ici que ça se passe.

Enfin, comment passer sous silence ce qui pourrait constituer le clou de ces 12 jours bien remplis: en l’absence de l’authentique Bal des Vampires (plusieurs concours de photos tenteront de compenser) et de la célèbre Course de Zombies dans les rues du centre-ville, cette communauté parfois décriée (les Zombies, donc) aura droit à son cours d’aérobic en ligne. Par les temps qui sont les nôtres, gageons que cette promesse agira, pour tous les amateurs de fantastique, comme un phare dans la nuit.

Le Bifff, 100% online, avec 48 longs-métrages et 63 courts-métrages à découvrir du 6 au 18 avril. Plus d'infos sur bifff.net.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés