Untitled

"On a tous un ADN Cameleon"

Appelés à entrer au capital de Cameleon, les travailleurs de la société sont en première ligne de ce plan de relance. Le moins que l'on puisse dire est qu'ils ont été bien bousculés ces derniers mois. "Je suis une vraie caméléon, j'ai changé de couleur 10.000 fois", nous explique Delphine Brier, responsable du visual marchandising, employée chez Cameleon depuis treize ans. C'est dire qu'elle a connu les hauts et les bas. "Je suis fière de cette enseigne, nous sommes passés par toutes sortes de difficultés, on fait front, on avance", nous explique-t-elle, confiant être stupéfaite de la façon dont tous sont retombés sur leurs pattes au moment de la faillite.

Delphine Brier vit la phase de la relance comme une étape enrichissante. "On a tous un ADN Cameleon et quand on grandit dans une société avec autant de vagues, il y a un côté challenge qui est excitant d'un point de vue professionnel", poursuit-elle. "À travers cette relance, il y a un esprit d'équipe, c'est un trésor de vivre cela dans une période difficile. On avance dans le même bateau pour porter un projet où l'on se sent utile."

L'entrée au capital ? Cela ne faisait pas partie de son plan de carrière, mais elle voit cela comme une surprise, la découverte d'un domaine qu'elle ne maîtrise pas du tout. "Et quand tout sera fini, on fera couler le champagne, on aura montré notre capacité d'adaptation", conclut Delphine Brier.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés