Untitled

Napoléon? Tout un programme

Demandez le programme ! Année de bicentenaire oblige (celui de la mort du stratège, le 5 mai), nous allons crouler sous les propositions. En attendant l’autre expo-événement de la Grande Halle de La Villette (programmée initialement à partir du 14 avril, mais postposée), et un podcast d’envergure sur les ondes de la RTBF (5 épisodes à partir du 30 avril), penchons-nous par exemple sur le roman graphique «Moi, Napoléon» (Unique Héritage Éditions). On peut parcourir ce très beau livre à la gloire de l’empereur (normal, c’est lui qui tient la plume!) de plusieurs manières: en lisant les parties BD, en s’attardant sur un texte (à la première personne, donc), ou en rêvant sur les dessins.

Révolution, Directoire, Empire… On suit ici la grandeur et décadence d’un mythe – jusqu’à (littéralement!) la Bérézina. Le dessin donne à l’épopée un caractère iconique, que reflète bien le caractère presque fictionnel du destin napoléonien.

Waterloo n'est pas morne plaine

En France, de la Corse à l’île d’Aix, de très nombreux événements programmés sont postposés à cause des mesures restrictives. Chez nous, c’est le 5 mai que le Mémorial de la Bataille de Waterloo ouvrira son exposition «La naissance de la légende». À partir du 8 mai, plus étonnant, au musée Wellington: «L’Empire en Playmobil» – histoire de donner une autre échelle, 200 ans après, à la folie des hommes?

Plus d'infos:

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés