Untitled

Le résumé

  • Fondé en 2011, Monizze s'est fait une place sur le marché des titres de paiement face aux géants français du secteur.
  • Sur ce laps de temps, la législation belge n'a pas toujours brillé par sa cohérence.
  • Le paiement dématérialisé constitue l'avenir.
  • La Belgique souffre d'un gros retard en matière de commerce électronique, selon le CEO de Monizze.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés