Untitled

Le résumé

  • Face à la sortie du nucléaire, le gouvernement belge a mis en place un mécanisme de soutien aux autres producteurs: le CRM.
  • Planning serré, coût et volumes incertains, le CRM ne semble pas convaincre tout le monde.
  • Représentés par Febeliec, les gros consommateurs d'électricité du pays craignent pour leur facture et leur sécurité d'approvisionnement.
  • De plus en plus, les industriels optent pour des solutions d'autoproduction.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés