Untitled

Les 5 dates clés du galeriste Antonio Nardone

1983: Je m'inscris à l'ACA pour devenir peintre. Je sors de mon milieu où on ne connaissait pas grand-chose et je me retrouve dans un autre monde. Je me suis dit "Wow, je ne bouge plus". En parallèle, je fais histoire de l'art à l'ULB.

1988: Je trouve une bourse pour passer un an à Pékin. Sur place, j'apprends la venue d'Alechinsky. Je me pointe à son hôtel et je lui propose d'être son chauffeur. Comme quoi, quand tu es malin, tu peux côtoyer les grands.

1993: Objecteur de conscience, je passe 23 mois au Cinquantenaire. Je monte ma première expo, "Lotus d'or – peinture érotique chinoise", qui cartonne. Ensuite, j'enchaîne sur une autre à la Porte de Hal et je deviens producteur d'expositions.

2008: J'ouvre ma galerie car personne ne voulait prendre de jeunes artistes dans mes expos. J'avais vendu la soirée d'ouverture à Fortis en VIP, or, ce jour-là, la banque avait déjà dévissé de 20% – c'était le 1er jour de la crise financière. Je ne vous dis pas l'ambiance.

2013: Je pars avec mon expo "Wunderkammer" à Venise, je l'installe dans un palazzo et j'y vis pendant six mois. J'apprends à vivre "il tempo veneziano", un autre espace-temps, et j'y puise un formidable ressourcement.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés