Publicité

Untitled

De Namur à l'Inde

Lorsqu'il a cédé ses parts aux seuls Spoelberch il y a deux ans de cela, Frédéric de Mévius n'a en réalité pas remisé le tablier avant de créer Planet First. Et pour cause, à côté d'activités viticoles, maraîchères et de culture en plein développement du côté de Namur (La Falize), le Belge a directement replongé dans le monde de l'investissement en devenant aux côtés d'Alexander de Wit le principal actionnaire de Venturi Partners en mars 2020, un nouveau fonds dédié aux entreprises en croissance indiennes et asiatiques. Visant une taille de 150 millions de dollars (soit 124 millions d'euros), le véhicule est dirigé par un autre ex-Verlinvest: Nicolas Cator. Plusieurs participations sont à noter, dont notamment au sein de la plateforme de design d'intérieur et de rénovation Livspace, où l'on retrouve aussi les belges Kharis Capital (Quick, Burger King, O'Tacos...) et Abacus (familles Hannecart et Vande Vyvere, actionnaires de Matexi).

En parallèle, Frédéric de Mévius siège également au comité d'investissement de DLF Venture. Codirigé par son fils, François-Xavier, aux côtés de Pierre-Jean Wallon, ce véhicule familial se concentre sur des investissements qui auraient été trop petits pour un Verlinvest, focalisé lui sur des opérations à plus de 50 millions d'euros. La société est présente à Londres, Luxembourg et Bruxelles, et montait en novembre à bord du producteur de boissons à base de gingembre installé à Tubize Gimber aux côtés d'un fonds autrichien.

Frédéric de Mévius et Alexander de Wit voient leurs intérêts regroupés au sein d'un holding commun: Generation P.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés