Publicité

Untitled

Trois trappistes qui innovent, ce n'est plus du hasard

Les cinq brasseries trappistes belges n’ont pas pour habitude de lancer de nouveaux produits. Comme leur objectif est de travailler pour financer leur monastère et les œuvres qu’elles soutiennent, elles ne recherchent pas la croissance à tout prix, contrairement à la plupart des entreprises. Or voici qu’en huit mois, trois d’entre elles élargissent leur gamme! Rochefort en créant une nouvelle blonde à 8%, Westmalle en commercialisant sa "petite bière" à 4,8%, et à présent Chimay en étrennant une blonde forte.

Comment expliquer cette convergence? Pur hasard, répondent les abbayes. Et ce ne serait pas lié à la crise... Pourtant, aussi bien Westmalle que Chimay annoncent vouloir aider le secteur horeca en lui offrant une période de distribution exclusive. Et les trois initiatives concernent des blondes. Notre hypothèse, c’est que les trappistes cherchent à la fois à marquer leur soutien à l’horeca et à se renforcer commercialement dans un segment où ils manquaient d’arguments. Parce qu’au final, il faut continuer à séduire le consommateur.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés