Publicité

Untitled

La minorité francophone de Flandre "oubliée" dans le rapport belge

La Belgique n’a toujours pas ratifié la Convention cadre sur la protection des minorités de 1991, une lacune sur le plan des droits humains. Officiellement, le gouvernement belge n’a toujours pas trouvé de définition au concept de "minorité" et "un groupe de travail se penche sur cette question". En réalité, la Flandre bloque cette ratification depuis 20 ans, car elle offrirait une protection semble-t-il inacceptable aux minorités francophones vivant sur son territoire.

Il n’est fait aucune mention de cette question des minorités dans le rapport remis par la Belgique au Conseil des droits de l’homme de l’ONU, au grand dam des organisations de défense des francophones de Flandre. La ministre des Affaires étrangères Sophie Wilmès, qui vit en périphérie, connaît bien cette problématique. "La position de la ministre est compliquée, car elle représente l’État fédéral et les entités fédérées et doit rester loyale à l’ensemble", explique-t-on son cabinet.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés